Bevezető
0/0 Pont
Francia emelt érettségi 2014. október Szövegértés 1.
0/0 Pont
Francia emelt érettségi 2014. október Szövegértés 2.
0/0 Pont
Francia emelt érettségi 2014. október Szövegértés 3.
0/0 Pont
Francia emelt érettségi 2014. október Nyelvhelyesség 1.
0/0 Pont
Francia emelt érettségi 2014. október Nyelvhelyesség 2.
0/0 Pont
Francia emelt érettségi 2014. október Nyelvhelyesség 3.
0/0 Pont
Francia emelt érettségi 2014. október Nyelvhelyesség 4.
0/0 Pont
Francia emelt érettségi 2014. október Hallott szöveg értése 1.
0/0 Pont
Francia emelt érettségi 2014. október Hallott szöveg értése 2.
0/0 Pont
Francia emelt érettségi 2014. október Hallott szöveg értése 3.
0/0 Pont
Bevezető

Kedves érettségire készülők! Az alábbi feladatsort gyakorlásra szánjuk. A feladatoknál helyes válaszként mindig a legoptimálisabbat adjuk meg, ettől függetlenül az érettségin elképzelhető más elfogadható megoldás is. A technikai korlátok miatt elképzelhető, hogy egyes esetekben a helyes válaszotokat nem fogadja el a rendszer. A szabad szavas válaszoknál a mondatok végére nem kell pontot tenni, a kis- és nagybetűket nem különbözteti meg a rendszer, az ékezeteket azonban igen. Ha bármelyik feladattal kapcsolatban kérdésetek lenne, keressétek bizalommal az feladatsor összeállítóját a franciatanar0911[kukac]gmail[pont]com címen!
1. Remettez en ordre les parties du texte.
Chantez pour apprendre une langue étrangère !
A De plus, ils les prononçaient beaucoup mieux et s’en souvenaient plus longtemps que ceux qui avaient juste eu droit à une simple récitation.
B Pour le prouver, ils ont fait écouter puis répéter des séries de mots en hongrois à soixante volontaires.
C des chercheurs écossais viennent de démontrer que chanter dans une langue étrangère permet de l’apprendre plus vite et de manière plus efficace ! 
D Mieux vaut le laisser chanter Katty Perry à tue-tête dans la salle de bain !
E Bonne nouvelle pour tous les parents qui désespèrent d’apprendre une langue vivante à leurs enfants :
F Vous avez compris la leçon : pour que votre enfant se mette enfin à l’anglais, inutile de lui faire apprendre par cœur des listes de vocabulaire.
G Pour la moitié de ces participants, les mots étaient répétés de manière traditionnelle, tandis que pour l’autre moitié, ils étaient chantés.
H À la fin de l’expérience, surprise ! Les chercheurs se sont rendu compte que ceux qui avaient répété les mots en chantant les retenaient deux fois plus !
(www.femmeactuelle.fr)


B
C
F
E
A
H
D
G
2. Lisez le texte ci-dessous. Ensuite, répondez aux questions. La réponse 0 vous servira d’exemple.
Français musulmans, vos papiers !
 
   Ici, on mange plus de pita que de baguette, et les fast-foods halal sont plus nombreux que les salons de thé. À trois stations de RER seulement des magasins de vêtements chics, des musées de renommée mondiale, on débarque dans un autre Paris. L’Île-Saint-Denis, au nord de la capitale, est une banlieue de discothèques hip-hop, de parfumerie à prix cassés et d’immigrés qui travaillent dur. Des Marocaines, la tête couverte, achètent fruits et légumes, des commerçants tunisiens vendent pâtisseries et olives, des Congolais et des Sénégalais jouent au football dans un parc et des Pakistanais barbus bavardent en sirotant leur thé au bar du coin. Nombre d’entre eux sont des immigrés de la deuxième génération, les enfants de ceux qui sont venus lors de la grande vague d’immigration des années 1960. Cette génération-là est née ici, en France. Ils parlent français et ont la nationalité française, exactement comme n’importe quel Français de souche coiffé d’un béret, nourrissant des pigeons dans le jardin de Luxembourg.           Pourtant, ils disent ne pas jouir du même traitement que leurs compatriotes. « Voyez ce qui se passe en ce moment », se lamente Kinaz Dicko, un musulman pratiquant dont les parents sont venus du Mali. « Il y a une alerte à la bombe ? Alors tout de suite, on nous contrôle. Des rumeurs sur des militants musulmans et quelques arrestations ? Encore des contrôles… et immédiatement on nous soupçonne de terrorisme ! » 
    « C’est qui, le terroriste ? C’est pas toi, Haj ? »
     L’ami afghan de M. Dicko le taquine en lui tapant dans le dos. Ils sont attablés tous deux dans un café situé près de la mosquée Tawhid, qui fait aussi office de centre culturel. M. Dicko se lève, se fige puis soudain bondit, le bras tendu, les doigts crispés telles des griffes, les yeux exorbités. « Boum ! hurle-t-il, boum ! Boum ! » Il plaisante, bien sûr. 
    Depuis vingt ans, le nombre des musulmans vivant en Europe de l’Ouest ne cesse d’augmenter, passant de moins de 10 millions en 1990 à environ 17 millions aujourd’hui. Dans l’Hexagone comme dans l’ensemble de l’Europe, les relations entre cette communauté et le reste de la population sont souvent tendues. Le Conseil constitutionnel vient de valider définitivement la loi interdisant le port du voile intégral dans tous les endroits publics. La France devient ainsi le premier pays à prendre une telle mesure. L’Espagne et la Belgique envisagent de lui emboîter le pas. 
    De plus, les États-Unis, le Royaume-Uni, le Japon et la France ont récemment mis en garde les voyageurs contre de possibles attentats en Europe. Selon diverses sources, des musulmans européens seraient impliqués dans le complot qui a donné lieu à ces avertissements. Alors, en France, nombreux sont ceux qui, ouvertement ou non, désignent indifféremment tous les musulmans comme des adeptes d’un islam radical, voire des terroristes. 
    Le fait qu’ici comme ailleurs, ces radicaux représentent une infime minorité ne semble pas faire taire ce genre de propos, ni les soupçons. « Ça fait très mal. Ça me met en colère », s’indigne Zaima Dendoune, qui donne des cours de religion à l’école de la mosquée. « Je n’ai même pas envie de participer à cette conversation », ajoute cette jeune femme aux manières douces, qui porte le voile islamique et dont les parents sont originaires d’Algérie. « Je sais, certains chefs de file musulmans tentent de détacher leurs ouailles de la société européenne. Mais nous, on est différents. On est fiers d’être français. »
      Pour une enquête réalisée par l’institut Gallup, seul un tiers des Français ont répondu qu’ils pensaient que les musulmans vivant en France étaient loyaux envers le pays ; de leur côté, trois quarts des musulmans de France ont affirmé leur loyauté. « Ce qui est certain, c’est que nous ne sommes pas des terroristes et on ferait mieux de ne plus suggérer une chose pareille par ici, maintenant », ajoute Madame Dendoune en souriant gentiment. 
 (Courrier International)
 


8 Qu’est-ce qui caractérise la population de l’Île-Saint-Denis ?   
9 Quelle est la différence entre la première et la deuxième génération ? La première génération   
10 De quoi les musulmans français se plaignent-ils ?   
11 Pourquoi Dicko et son ami afghan jouent-ils aux terroristes ?   
12 Comment le nombre des musulmans vivant en Europe de l’Ouest change-t-il ?   
0 Qu’est-ce qui caractérise la relation entre les musulmans et le reste de la population ?   
13 Où les habitudes vestimentaires des musulmanes sont-elles réglementées en France ?   
14 De quoi les États-Unis, le Royaume-Uni, le Japon et la France ont-ils averti les
touristes ?   
15 Quelle fausse conclusion certains Français ont-ils tirée de cet avertissement ? Que tous les musulmans    
16 Zaima Dendoune qui porte le voile islamique, est-elle une musulmane extrémiste ?   
3. Lisez le texte sur les cadenas accrochés sur les ponts parisiens. Puis, étudiez les affirmations. Mettez un V pour les affirmations vraies, un F pour les affirmations fausses. La réponse 0 vous servira d’exemple.
Les « cadenas d’amour » des ponts parisiens : victimes de leur succès 
 
   Plébiscités par les touristes, les « cadenas d’amour » accrochés par milliers aux ponts parisiens, en particulier au Pont des Arts d’où est parti le phénomène en 2008, commencent à peser si lourd que certaines autorités envisagent de les retirer régulièrement, pour des raisons de sécurité. 
    « Le problème, c’est l’accumulation de cadenas et le fait que ça commence à affaisser la structure des parapets du Pont des Arts », s’inquiète Jean-Pierre Lecoq, maire du VIe arrondissement de Paris. Il y en a tellement que certains sont accrochés à d’autres, faute de place sur le parapet. « Cela devient fou ! », constate l’édile. « Le danger, c’est qu’un jour il y ait un bout de parapet avec plusieurs kilos de cadenas qui tombe sur la tête des touristes sur une péniche, ça peut les blesser gravement, voire les tuer », s’alarme-t-il.           Récemment, des affichettes mystérieuses, interdisant le dépôt de cadenas sous peine d’amende de 20 euros, ont été accrochées sur le pont. Elles avaient une apparence officielle, mais la mairie de Paris et la préfecture ont démenti en être à l’origine. 
    « Ma suggestion, c’est que les cadenas soient retirés à intervalles réguliers quand on atteint un certain seuil, tous les six mois. Cela permet de venir et de revenir à Paris et comme ça, on aurait une situation plus satisfaisante et moins dangereuse à terme », avance l’élu parisien. 
    Toutefois, cette solution passerait mal aux yeux des touristes qui, pour certains, font des milliers de kilomètres pour venir célébrer leur idylle dans la capitale. « Il ne faut pas les enlever, c’est le symbole de l’amour. Il faut plutôt consolider le pont », estime Naomi Jameson, touriste australienne, posant aux côtés de son petit ami sur le Pont des Arts devant le cadenas qu’ils viennent d’accrocher en se promettant l’amour éternel. 
    Mathilde Gouloumes, étudiante en mode à Paris, dénonce « une hérésie ». « Quoi qu’il arrive, l’autorité qui les enlèverait porterait une atteinte grave à la ville. Paris, c’est la ville de l’amour », insiste-t-elle. Certains touristes reconnaissent néanmoins que l’accumulation peut poser problème. « C’est vrai que c’est lourd. À ce rythme, ça va s’écrouler un jour. En plus, c’est anti-écolo et ce n’est pas une garantie pour un mariage réussi », analyse Amand Buytaert, touriste belge. 
    De leur côté, les professionnels du tourisme ne sont pas inquiets. « On part du principe qu’il n’y a pas de problème pour la navigation. C’est à la mairie de Paris de faire retirer les cadenas ou de mettre des protections si elle les juge dangereux », avance Nicolas Bottilagine, directeur technique aux Vedettes du Pont Neuf. 
    L’enlèvement complet des cadenas « n’est pas à l’ordre du jour. On trouve ça plutôt sympa. Quand on constate que l’accumulation pose un problème de sécurité, à ce moment-là, on enlève les cadenas en trop dans les zones où c’est dangereux. On ne va pas débarrasser tout un pont de ses cadenas », assure un officiel de la mairie de Paris. 
    (http://fr.news.yahoo.com
0 Les amoureux accrochent des cadenas sur le Pont des Arts


Igaz
Hamis
3. Lisez le texte sur les cadenas accrochés sur les ponts parisiens. Puis, étudiez les affirmations. Mettez un V pour les affirmations vraies, un F pour les affirmations fausses. La réponse 0 vous servira d’exemple.
Les « cadenas d’amour » des ponts parisiens : victimes de leur succès 
 
   Plébiscités par les touristes, les « cadenas d’amour » accrochés par milliers aux ponts parisiens, en particulier au Pont des Arts d’où est parti le phénomène en 2008, commencent à peser si lourd que certaines autorités envisagent de les retirer régulièrement, pour des raisons de sécurité. 
    « Le problème, c’est l’accumulation de cadenas et le fait que ça commence à affaisser la structure des parapets du Pont des Arts », s’inquiète Jean-Pierre Lecoq, maire du VIe arrondissement de Paris. Il y en a tellement que certains sont accrochés à d’autres, faute de place sur le parapet. « Cela devient fou ! », constate l’édile. « Le danger, c’est qu’un jour il y ait un bout de parapet avec plusieurs kilos de cadenas qui tombe sur la tête des touristes sur une péniche, ça peut les blesser gravement, voire les tuer », s’alarme-t-il.           Récemment, des affichettes mystérieuses, interdisant le dépôt de cadenas sous peine d’amende de 20 euros, ont été accrochées sur le pont. Elles avaient une apparence officielle, mais la mairie de Paris et la préfecture ont démenti en être à l’origine. 
    « Ma suggestion, c’est que les cadenas soient retirés à intervalles réguliers quand on atteint un certain seuil, tous les six mois. Cela permet de venir et de revenir à Paris et comme ça, on aurait une situation plus satisfaisante et moins dangereuse à terme », avance l’élu parisien. 
    Toutefois, cette solution passerait mal aux yeux des touristes qui, pour certains, font des milliers de kilomètres pour venir célébrer leur idylle dans la capitale. « Il ne faut pas les enlever, c’est le symbole de l’amour. Il faut plutôt consolider le pont », estime Naomi Jameson, touriste australienne, posant aux côtés de son petit ami sur le Pont des Arts devant le cadenas qu’ils viennent d’accrocher en se promettant l’amour éternel. 
    Mathilde Gouloumes, étudiante en mode à Paris, dénonce « une hérésie ». « Quoi qu’il arrive, l’autorité qui les enlèverait porterait une atteinte grave à la ville. Paris, c’est la ville de l’amour », insiste-t-elle. Certains touristes reconnaissent néanmoins que l’accumulation peut poser problème. « C’est vrai que c’est lourd. À ce rythme, ça va s’écrouler un jour. En plus, c’est anti-écolo et ce n’est pas une garantie pour un mariage réussi », analyse Amand Buytaert, touriste belge. 
    De leur côté, les professionnels du tourisme ne sont pas inquiets. « On part du principe qu’il n’y a pas de problème pour la navigation. C’est à la mairie de Paris de faire retirer les cadenas ou de mettre des protections si elle les juge dangereux », avance Nicolas Bottilagine, directeur technique aux Vedettes du Pont Neuf. 
    L’enlèvement complet des cadenas « n’est pas à l’ordre du jour. On trouve ça plutôt sympa. Quand on constate que l’accumulation pose un problème de sécurité, à ce moment-là, on enlève les cadenas en trop dans les zones où c’est dangereux. On ne va pas débarrasser tout un pont de ses cadenas », assure un officiel de la mairie de Paris. 
    (http://fr.news.yahoo.com
17 Selon le maire du VIe arrondissement de Paris, le poids des cadenas déstabilise les ponts


Hamis
Igaz
3. Lisez le texte sur les cadenas accrochés sur les ponts parisiens. Puis, étudiez les affirmations. Mettez un V pour les affirmations vraies, un F pour les affirmations fausses. La réponse 0 vous servira d’exemple.
Les « cadenas d’amour » des ponts parisiens : victimes de leur succès 
 
   Plébiscités par les touristes, les « cadenas d’amour » accrochés par milliers aux ponts parisiens, en particulier au Pont des Arts d’où est parti le phénomène en 2008, commencent à peser si lourd que certaines autorités envisagent de les retirer régulièrement, pour des raisons de sécurité. 
    « Le problème, c’est l’accumulation de cadenas et le fait que ça commence à affaisser la structure des parapets du Pont des Arts », s’inquiète Jean-Pierre Lecoq, maire du VIe arrondissement de Paris. Il y en a tellement que certains sont accrochés à d’autres, faute de place sur le parapet. « Cela devient fou ! », constate l’édile. « Le danger, c’est qu’un jour il y ait un bout de parapet avec plusieurs kilos de cadenas qui tombe sur la tête des touristes sur une péniche, ça peut les blesser gravement, voire les tuer », s’alarme-t-il.           Récemment, des affichettes mystérieuses, interdisant le dépôt de cadenas sous peine d’amende de 20 euros, ont été accrochées sur le pont. Elles avaient une apparence officielle, mais la mairie de Paris et la préfecture ont démenti en être à l’origine. 
    « Ma suggestion, c’est que les cadenas soient retirés à intervalles réguliers quand on atteint un certain seuil, tous les six mois. Cela permet de venir et de revenir à Paris et comme ça, on aurait une situation plus satisfaisante et moins dangereuse à terme », avance l’élu parisien. 
    Toutefois, cette solution passerait mal aux yeux des touristes qui, pour certains, font des milliers de kilomètres pour venir célébrer leur idylle dans la capitale. « Il ne faut pas les enlever, c’est le symbole de l’amour. Il faut plutôt consolider le pont », estime Naomi Jameson, touriste australienne, posant aux côtés de son petit ami sur le Pont des Arts devant le cadenas qu’ils viennent d’accrocher en se promettant l’amour éternel. 
    Mathilde Gouloumes, étudiante en mode à Paris, dénonce « une hérésie ». « Quoi qu’il arrive, l’autorité qui les enlèverait porterait une atteinte grave à la ville. Paris, c’est la ville de l’amour », insiste-t-elle. Certains touristes reconnaissent néanmoins que l’accumulation peut poser problème. « C’est vrai que c’est lourd. À ce rythme, ça va s’écrouler un jour. En plus, c’est anti-écolo et ce n’est pas une garantie pour un mariage réussi », analyse Amand Buytaert, touriste belge. 
    De leur côté, les professionnels du tourisme ne sont pas inquiets. « On part du principe qu’il n’y a pas de problème pour la navigation. C’est à la mairie de Paris de faire retirer les cadenas ou de mettre des protections si elle les juge dangereux », avance Nicolas Bottilagine, directeur technique aux Vedettes du Pont Neuf. 
    L’enlèvement complet des cadenas « n’est pas à l’ordre du jour. On trouve ça plutôt sympa. Quand on constate que l’accumulation pose un problème de sécurité, à ce moment-là, on enlève les cadenas en trop dans les zones où c’est dangereux. On ne va pas débarrasser tout un pont de ses cadenas », assure un officiel de la mairie de Paris. 
    (http://fr.news.yahoo.com
18 Faute de place sur le Pont des Arts, les touristes accrochent leurs cadenas à d’autres ponts


Igaz
Hamis
3. Lisez le texte sur les cadenas accrochés sur les ponts parisiens. Puis, étudiez les affirmations. Mettez un V pour les affirmations vraies, un F pour les affirmations fausses. La réponse 0 vous servira d’exemple.
Les « cadenas d’amour » des ponts parisiens : victimes de leur succès 
 
   Plébiscités par les touristes, les « cadenas d’amour » accrochés par milliers aux ponts parisiens, en particulier au Pont des Arts d’où est parti le phénomène en 2008, commencent à peser si lourd que certaines autorités envisagent de les retirer régulièrement, pour des raisons de sécurité. 
    « Le problème, c’est l’accumulation de cadenas et le fait que ça commence à affaisser la structure des parapets du Pont des Arts », s’inquiète Jean-Pierre Lecoq, maire du VIe arrondissement de Paris. Il y en a tellement que certains sont accrochés à d’autres, faute de place sur le parapet. « Cela devient fou ! », constate l’édile. « Le danger, c’est qu’un jour il y ait un bout de parapet avec plusieurs kilos de cadenas qui tombe sur la tête des touristes sur une péniche, ça peut les blesser gravement, voire les tuer », s’alarme-t-il.           Récemment, des affichettes mystérieuses, interdisant le dépôt de cadenas sous peine d’amende de 20 euros, ont été accrochées sur le pont. Elles avaient une apparence officielle, mais la mairie de Paris et la préfecture ont démenti en être à l’origine. 
    « Ma suggestion, c’est que les cadenas soient retirés à intervalles réguliers quand on atteint un certain seuil, tous les six mois. Cela permet de venir et de revenir à Paris et comme ça, on aurait une situation plus satisfaisante et moins dangereuse à terme », avance l’élu parisien. 
    Toutefois, cette solution passerait mal aux yeux des touristes qui, pour certains, font des milliers de kilomètres pour venir célébrer leur idylle dans la capitale. « Il ne faut pas les enlever, c’est le symbole de l’amour. Il faut plutôt consolider le pont », estime Naomi Jameson, touriste australienne, posant aux côtés de son petit ami sur le Pont des Arts devant le cadenas qu’ils viennent d’accrocher en se promettant l’amour éternel. 
    Mathilde Gouloumes, étudiante en mode à Paris, dénonce « une hérésie ». « Quoi qu’il arrive, l’autorité qui les enlèverait porterait une atteinte grave à la ville. Paris, c’est la ville de l’amour », insiste-t-elle. Certains touristes reconnaissent néanmoins que l’accumulation peut poser problème. « C’est vrai que c’est lourd. À ce rythme, ça va s’écrouler un jour. En plus, c’est anti-écolo et ce n’est pas une garantie pour un mariage réussi », analyse Amand Buytaert, touriste belge. 
    De leur côté, les professionnels du tourisme ne sont pas inquiets. « On part du principe qu’il n’y a pas de problème pour la navigation. C’est à la mairie de Paris de faire retirer les cadenas ou de mettre des protections si elle les juge dangereux », avance Nicolas Bottilagine, directeur technique aux Vedettes du Pont Neuf. 
    L’enlèvement complet des cadenas « n’est pas à l’ordre du jour. On trouve ça plutôt sympa. Quand on constate que l’accumulation pose un problème de sécurité, à ce moment-là, on enlève les cadenas en trop dans les zones où c’est dangereux. On ne va pas débarrasser tout un pont de ses cadenas », assure un officiel de la mairie de Paris. 
    (http://fr.news.yahoo.com
19 Un bout de parapet est déjà tombé sur la tête des touristes causant des blessures graves


Igaz
Hamis
3. Lisez le texte sur les cadenas accrochés sur les ponts parisiens. Puis, étudiez les affirmations. Mettez un V pour les affirmations vraies, un F pour les affirmations fausses. La réponse 0 vous servira d’exemple.
Les « cadenas d’amour » des ponts parisiens : victimes de leur succès 
 
   Plébiscités par les touristes, les « cadenas d’amour » accrochés par milliers aux ponts parisiens, en particulier au Pont des Arts d’où est parti le phénomène en 2008, commencent à peser si lourd que certaines autorités envisagent de les retirer régulièrement, pour des raisons de sécurité. 
    « Le problème, c’est l’accumulation de cadenas et le fait que ça commence à affaisser la structure des parapets du Pont des Arts », s’inquiète Jean-Pierre Lecoq, maire du VIe arrondissement de Paris. Il y en a tellement que certains sont accrochés à d’autres, faute de place sur le parapet. « Cela devient fou ! », constate l’édile. « Le danger, c’est qu’un jour il y ait un bout de parapet avec plusieurs kilos de cadenas qui tombe sur la tête des touristes sur une péniche, ça peut les blesser gravement, voire les tuer », s’alarme-t-il.           Récemment, des affichettes mystérieuses, interdisant le dépôt de cadenas sous peine d’amende de 20 euros, ont été accrochées sur le pont. Elles avaient une apparence officielle, mais la mairie de Paris et la préfecture ont démenti en être à l’origine. 
    « Ma suggestion, c’est que les cadenas soient retirés à intervalles réguliers quand on atteint un certain seuil, tous les six mois. Cela permet de venir et de revenir à Paris et comme ça, on aurait une situation plus satisfaisante et moins dangereuse à terme », avance l’élu parisien. 
    Toutefois, cette solution passerait mal aux yeux des touristes qui, pour certains, font des milliers de kilomètres pour venir célébrer leur idylle dans la capitale. « Il ne faut pas les enlever, c’est le symbole de l’amour. Il faut plutôt consolider le pont », estime Naomi Jameson, touriste australienne, posant aux côtés de son petit ami sur le Pont des Arts devant le cadenas qu’ils viennent d’accrocher en se promettant l’amour éternel. 
    Mathilde Gouloumes, étudiante en mode à Paris, dénonce « une hérésie ». « Quoi qu’il arrive, l’autorité qui les enlèverait porterait une atteinte grave à la ville. Paris, c’est la ville de l’amour », insiste-t-elle. Certains touristes reconnaissent néanmoins que l’accumulation peut poser problème. « C’est vrai que c’est lourd. À ce rythme, ça va s’écrouler un jour. En plus, c’est anti-écolo et ce n’est pas une garantie pour un mariage réussi », analyse Amand Buytaert, touriste belge. 
    De leur côté, les professionnels du tourisme ne sont pas inquiets. « On part du principe qu’il n’y a pas de problème pour la navigation. C’est à la mairie de Paris de faire retirer les cadenas ou de mettre des protections si elle les juge dangereux », avance Nicolas Bottilagine, directeur technique aux Vedettes du Pont Neuf. 
    L’enlèvement complet des cadenas « n’est pas à l’ordre du jour. On trouve ça plutôt sympa. Quand on constate que l’accumulation pose un problème de sécurité, à ce moment-là, on enlève les cadenas en trop dans les zones où c’est dangereux. On ne va pas débarrasser tout un pont de ses cadenas », assure un officiel de la mairie de Paris. 
    (http://fr.news.yahoo.com
20 La mairie et la préfecture de la ville ont affiché des annonces interdisant le dépôt de cadenas sur le pont


Hamis
Igaz
3. Lisez le texte sur les cadenas accrochés sur les ponts parisiens. Puis, étudiez les affirmations. Mettez un V pour les affirmations vraies, un F pour les affirmations fausses. La réponse 0 vous servira d’exemple.
Les « cadenas d’amour » des ponts parisiens : victimes de leur succès 
 
   Plébiscités par les touristes, les « cadenas d’amour » accrochés par milliers aux ponts parisiens, en particulier au Pont des Arts d’où est parti le phénomène en 2008, commencent à peser si lourd que certaines autorités envisagent de les retirer régulièrement, pour des raisons de sécurité. 
    « Le problème, c’est l’accumulation de cadenas et le fait que ça commence à affaisser la structure des parapets du Pont des Arts », s’inquiète Jean-Pierre Lecoq, maire du VIe arrondissement de Paris. Il y en a tellement que certains sont accrochés à d’autres, faute de place sur le parapet. « Cela devient fou ! », constate l’édile. « Le danger, c’est qu’un jour il y ait un bout de parapet avec plusieurs kilos de cadenas qui tombe sur la tête des touristes sur une péniche, ça peut les blesser gravement, voire les tuer », s’alarme-t-il.           Récemment, des affichettes mystérieuses, interdisant le dépôt de cadenas sous peine d’amende de 20 euros, ont été accrochées sur le pont. Elles avaient une apparence officielle, mais la mairie de Paris et la préfecture ont démenti en être à l’origine. 
    « Ma suggestion, c’est que les cadenas soient retirés à intervalles réguliers quand on atteint un certain seuil, tous les six mois. Cela permet de venir et de revenir à Paris et comme ça, on aurait une situation plus satisfaisante et moins dangereuse à terme », avance l’élu parisien. 
    Toutefois, cette solution passerait mal aux yeux des touristes qui, pour certains, font des milliers de kilomètres pour venir célébrer leur idylle dans la capitale. « Il ne faut pas les enlever, c’est le symbole de l’amour. Il faut plutôt consolider le pont », estime Naomi Jameson, touriste australienne, posant aux côtés de son petit ami sur le Pont des Arts devant le cadenas qu’ils viennent d’accrocher en se promettant l’amour éternel. 
    Mathilde Gouloumes, étudiante en mode à Paris, dénonce « une hérésie ». « Quoi qu’il arrive, l’autorité qui les enlèverait porterait une atteinte grave à la ville. Paris, c’est la ville de l’amour », insiste-t-elle. Certains touristes reconnaissent néanmoins que l’accumulation peut poser problème. « C’est vrai que c’est lourd. À ce rythme, ça va s’écrouler un jour. En plus, c’est anti-écolo et ce n’est pas une garantie pour un mariage réussi », analyse Amand Buytaert, touriste belge. 
    De leur côté, les professionnels du tourisme ne sont pas inquiets. « On part du principe qu’il n’y a pas de problème pour la navigation. C’est à la mairie de Paris de faire retirer les cadenas ou de mettre des protections si elle les juge dangereux », avance Nicolas Bottilagine, directeur technique aux Vedettes du Pont Neuf. 
    L’enlèvement complet des cadenas « n’est pas à l’ordre du jour. On trouve ça plutôt sympa. Quand on constate que l’accumulation pose un problème de sécurité, à ce moment-là, on enlève les cadenas en trop dans les zones où c’est dangereux. On ne va pas débarrasser tout un pont de ses cadenas », assure un officiel de la mairie de Paris. 
    (http://fr.news.yahoo.com
21 Un élu parisien propose de décharger régulièrement les ponts


Hamis
Igaz
3. Lisez le texte sur les cadenas accrochés sur les ponts parisiens. Puis, étudiez les affirmations. Mettez un V pour les affirmations vraies, un F pour les affirmations fausses. La réponse 0 vous servira d’exemple.
Les « cadenas d’amour » des ponts parisiens : victimes de leur succès 
 
   Plébiscités par les touristes, les « cadenas d’amour » accrochés par milliers aux ponts parisiens, en particulier au Pont des Arts d’où est parti le phénomène en 2008, commencent à peser si lourd que certaines autorités envisagent de les retirer régulièrement, pour des raisons de sécurité. 
    « Le problème, c’est l’accumulation de cadenas et le fait que ça commence à affaisser la structure des parapets du Pont des Arts », s’inquiète Jean-Pierre Lecoq, maire du VIe arrondissement de Paris. Il y en a tellement que certains sont accrochés à d’autres, faute de place sur le parapet. « Cela devient fou ! », constate l’édile. « Le danger, c’est qu’un jour il y ait un bout de parapet avec plusieurs kilos de cadenas qui tombe sur la tête des touristes sur une péniche, ça peut les blesser gravement, voire les tuer », s’alarme-t-il.           Récemment, des affichettes mystérieuses, interdisant le dépôt de cadenas sous peine d’amende de 20 euros, ont été accrochées sur le pont. Elles avaient une apparence officielle, mais la mairie de Paris et la préfecture ont démenti en être à l’origine. 
    « Ma suggestion, c’est que les cadenas soient retirés à intervalles réguliers quand on atteint un certain seuil, tous les six mois. Cela permet de venir et de revenir à Paris et comme ça, on aurait une situation plus satisfaisante et moins dangereuse à terme », avance l’élu parisien. 
    Toutefois, cette solution passerait mal aux yeux des touristes qui, pour certains, font des milliers de kilomètres pour venir célébrer leur idylle dans la capitale. « Il ne faut pas les enlever, c’est le symbole de l’amour. Il faut plutôt consolider le pont », estime Naomi Jameson, touriste australienne, posant aux côtés de son petit ami sur le Pont des Arts devant le cadenas qu’ils viennent d’accrocher en se promettant l’amour éternel. 
    Mathilde Gouloumes, étudiante en mode à Paris, dénonce « une hérésie ». « Quoi qu’il arrive, l’autorité qui les enlèverait porterait une atteinte grave à la ville. Paris, c’est la ville de l’amour », insiste-t-elle. Certains touristes reconnaissent néanmoins que l’accumulation peut poser problème. « C’est vrai que c’est lourd. À ce rythme, ça va s’écrouler un jour. En plus, c’est anti-écolo et ce n’est pas une garantie pour un mariage réussi », analyse Amand Buytaert, touriste belge. 
    De leur côté, les professionnels du tourisme ne sont pas inquiets. « On part du principe qu’il n’y a pas de problème pour la navigation. C’est à la mairie de Paris de faire retirer les cadenas ou de mettre des protections si elle les juge dangereux », avance Nicolas Bottilagine, directeur technique aux Vedettes du Pont Neuf. 
    L’enlèvement complet des cadenas « n’est pas à l’ordre du jour. On trouve ça plutôt sympa. Quand on constate que l’accumulation pose un problème de sécurité, à ce moment-là, on enlève les cadenas en trop dans les zones où c’est dangereux. On ne va pas débarrasser tout un pont de ses cadenas », assure un officiel de la mairie de Paris. 
    (http://fr.news.yahoo.com
22 Selon une touriste australienne, il ne faudrait pas retirer les cadenas du Pont des Arts mais plutôt les poser à côté


Hamis
Igaz
3. Lisez le texte sur les cadenas accrochés sur les ponts parisiens. Puis, étudiez les affirmations. Mettez un V pour les affirmations vraies, un F pour les affirmations fausses. La réponse 0 vous servira d’exemple.
Les « cadenas d’amour » des ponts parisiens : victimes de leur succès 
 
   Plébiscités par les touristes, les « cadenas d’amour » accrochés par milliers aux ponts parisiens, en particulier au Pont des Arts d’où est parti le phénomène en 2008, commencent à peser si lourd que certaines autorités envisagent de les retirer régulièrement, pour des raisons de sécurité. 
    « Le problème, c’est l’accumulation de cadenas et le fait que ça commence à affaisser la structure des parapets du Pont des Arts », s’inquiète Jean-Pierre Lecoq, maire du VIe arrondissement de Paris. Il y en a tellement que certains sont accrochés à d’autres, faute de place sur le parapet. « Cela devient fou ! », constate l’édile. « Le danger, c’est qu’un jour il y ait un bout de parapet avec plusieurs kilos de cadenas qui tombe sur la tête des touristes sur une péniche, ça peut les blesser gravement, voire les tuer », s’alarme-t-il.           Récemment, des affichettes mystérieuses, interdisant le dépôt de cadenas sous peine d’amende de 20 euros, ont été accrochées sur le pont. Elles avaient une apparence officielle, mais la mairie de Paris et la préfecture ont démenti en être à l’origine. 
    « Ma suggestion, c’est que les cadenas soient retirés à intervalles réguliers quand on atteint un certain seuil, tous les six mois. Cela permet de venir et de revenir à Paris et comme ça, on aurait une situation plus satisfaisante et moins dangereuse à terme », avance l’élu parisien. 
    Toutefois, cette solution passerait mal aux yeux des touristes qui, pour certains, font des milliers de kilomètres pour venir célébrer leur idylle dans la capitale. « Il ne faut pas les enlever, c’est le symbole de l’amour. Il faut plutôt consolider le pont », estime Naomi Jameson, touriste australienne, posant aux côtés de son petit ami sur le Pont des Arts devant le cadenas qu’ils viennent d’accrocher en se promettant l’amour éternel. 
    Mathilde Gouloumes, étudiante en mode à Paris, dénonce « une hérésie ». « Quoi qu’il arrive, l’autorité qui les enlèverait porterait une atteinte grave à la ville. Paris, c’est la ville de l’amour », insiste-t-elle. Certains touristes reconnaissent néanmoins que l’accumulation peut poser problème. « C’est vrai que c’est lourd. À ce rythme, ça va s’écrouler un jour. En plus, c’est anti-écolo et ce n’est pas une garantie pour un mariage réussi », analyse Amand Buytaert, touriste belge. 
    De leur côté, les professionnels du tourisme ne sont pas inquiets. « On part du principe qu’il n’y a pas de problème pour la navigation. C’est à la mairie de Paris de faire retirer les cadenas ou de mettre des protections si elle les juge dangereux », avance Nicolas Bottilagine, directeur technique aux Vedettes du Pont Neuf. 
    L’enlèvement complet des cadenas « n’est pas à l’ordre du jour. On trouve ça plutôt sympa. Quand on constate que l’accumulation pose un problème de sécurité, à ce moment-là, on enlève les cadenas en trop dans les zones où c’est dangereux. On ne va pas débarrasser tout un pont de ses cadenas », assure un officiel de la mairie de Paris. 
    (http://fr.news.yahoo.com
23 Les touristes sont tous contre l’enlèvement des cadenas, symbole de l’amour éternel


Hamis
Igaz
3. Lisez le texte sur les cadenas accrochés sur les ponts parisiens. Puis, étudiez les affirmations. Mettez un V pour les affirmations vraies, un F pour les affirmations fausses. La réponse 0 vous servira d’exemple.
Les « cadenas d’amour » des ponts parisiens : victimes de leur succès 
 
   Plébiscités par les touristes, les « cadenas d’amour » accrochés par milliers aux ponts parisiens, en particulier au Pont des Arts d’où est parti le phénomène en 2008, commencent à peser si lourd que certaines autorités envisagent de les retirer régulièrement, pour des raisons de sécurité. 
    « Le problème, c’est l’accumulation de cadenas et le fait que ça commence à affaisser la structure des parapets du Pont des Arts », s’inquiète Jean-Pierre Lecoq, maire du VIe arrondissement de Paris. Il y en a tellement que certains sont accrochés à d’autres, faute de place sur le parapet. « Cela devient fou ! », constate l’édile. « Le danger, c’est qu’un jour il y ait un bout de parapet avec plusieurs kilos de cadenas qui tombe sur la tête des touristes sur une péniche, ça peut les blesser gravement, voire les tuer », s’alarme-t-il.           Récemment, des affichettes mystérieuses, interdisant le dépôt de cadenas sous peine d’amende de 20 euros, ont été accrochées sur le pont. Elles avaient une apparence officielle, mais la mairie de Paris et la préfecture ont démenti en être à l’origine. 
    « Ma suggestion, c’est que les cadenas soient retirés à intervalles réguliers quand on atteint un certain seuil, tous les six mois. Cela permet de venir et de revenir à Paris et comme ça, on aurait une situation plus satisfaisante et moins dangereuse à terme », avance l’élu parisien. 
    Toutefois, cette solution passerait mal aux yeux des touristes qui, pour certains, font des milliers de kilomètres pour venir célébrer leur idylle dans la capitale. « Il ne faut pas les enlever, c’est le symbole de l’amour. Il faut plutôt consolider le pont », estime Naomi Jameson, touriste australienne, posant aux côtés de son petit ami sur le Pont des Arts devant le cadenas qu’ils viennent d’accrocher en se promettant l’amour éternel. 
    Mathilde Gouloumes, étudiante en mode à Paris, dénonce « une hérésie ». « Quoi qu’il arrive, l’autorité qui les enlèverait porterait une atteinte grave à la ville. Paris, c’est la ville de l’amour », insiste-t-elle. Certains touristes reconnaissent néanmoins que l’accumulation peut poser problème. « C’est vrai que c’est lourd. À ce rythme, ça va s’écrouler un jour. En plus, c’est anti-écolo et ce n’est pas une garantie pour un mariage réussi », analyse Amand Buytaert, touriste belge. 
    De leur côté, les professionnels du tourisme ne sont pas inquiets. « On part du principe qu’il n’y a pas de problème pour la navigation. C’est à la mairie de Paris de faire retirer les cadenas ou de mettre des protections si elle les juge dangereux », avance Nicolas Bottilagine, directeur technique aux Vedettes du Pont Neuf. 
    L’enlèvement complet des cadenas « n’est pas à l’ordre du jour. On trouve ça plutôt sympa. Quand on constate que l’accumulation pose un problème de sécurité, à ce moment-là, on enlève les cadenas en trop dans les zones où c’est dangereux. On ne va pas débarrasser tout un pont de ses cadenas », assure un officiel de la mairie de Paris. 
    (http://fr.news.yahoo.com
25 Les autorités trouvent que débarrasser le pont de tous ses cadenas, c’est urgent parce que leur accumulation est devenue dangereuse


Hamis
Igaz
3. Lisez le texte sur les cadenas accrochés sur les ponts parisiens. Puis, étudiez les affirmations. Mettez un V pour les affirmations vraies, un F pour les affirmations fausses. La réponse 0 vous servira d’exemple.
Les « cadenas d’amour » des ponts parisiens : victimes de leur succès 
 
   Plébiscités par les touristes, les « cadenas d’amour » accrochés par milliers aux ponts parisiens, en particulier au Pont des Arts d’où est parti le phénomène en 2008, commencent à peser si lourd que certaines autorités envisagent de les retirer régulièrement, pour des raisons de sécurité. 
    « Le problème, c’est l’accumulation de cadenas et le fait que ça commence à affaisser la structure des parapets du Pont des Arts », s’inquiète Jean-Pierre Lecoq, maire du VIe arrondissement de Paris. Il y en a tellement que certains sont accrochés à d’autres, faute de place sur le parapet. « Cela devient fou ! », constate l’édile. « Le danger, c’est qu’un jour il y ait un bout de parapet avec plusieurs kilos de cadenas qui tombe sur la tête des touristes sur une péniche, ça peut les blesser gravement, voire les tuer », s’alarme-t-il.           Récemment, des affichettes mystérieuses, interdisant le dépôt de cadenas sous peine d’amende de 20 euros, ont été accrochées sur le pont. Elles avaient une apparence officielle, mais la mairie de Paris et la préfecture ont démenti en être à l’origine. 
    « Ma suggestion, c’est que les cadenas soient retirés à intervalles réguliers quand on atteint un certain seuil, tous les six mois. Cela permet de venir et de revenir à Paris et comme ça, on aurait une situation plus satisfaisante et moins dangereuse à terme », avance l’élu parisien. 
    Toutefois, cette solution passerait mal aux yeux des touristes qui, pour certains, font des milliers de kilomètres pour venir célébrer leur idylle dans la capitale. « Il ne faut pas les enlever, c’est le symbole de l’amour. Il faut plutôt consolider le pont », estime Naomi Jameson, touriste australienne, posant aux côtés de son petit ami sur le Pont des Arts devant le cadenas qu’ils viennent d’accrocher en se promettant l’amour éternel. 
    Mathilde Gouloumes, étudiante en mode à Paris, dénonce « une hérésie ». « Quoi qu’il arrive, l’autorité qui les enlèverait porterait une atteinte grave à la ville. Paris, c’est la ville de l’amour », insiste-t-elle. Certains touristes reconnaissent néanmoins que l’accumulation peut poser problème. « C’est vrai que c’est lourd. À ce rythme, ça va s’écrouler un jour. En plus, c’est anti-écolo et ce n’est pas une garantie pour un mariage réussi », analyse Amand Buytaert, touriste belge. 
    De leur côté, les professionnels du tourisme ne sont pas inquiets. « On part du principe qu’il n’y a pas de problème pour la navigation. C’est à la mairie de Paris de faire retirer les cadenas ou de mettre des protections si elle les juge dangereux », avance Nicolas Bottilagine, directeur technique aux Vedettes du Pont Neuf. 
    L’enlèvement complet des cadenas « n’est pas à l’ordre du jour. On trouve ça plutôt sympa. Quand on constate que l’accumulation pose un problème de sécurité, à ce moment-là, on enlève les cadenas en trop dans les zones où c’est dangereux. On ne va pas débarrasser tout un pont de ses cadenas », assure un officiel de la mairie de Paris. 
    (http://fr.news.yahoo.com
24 Les professionnels du tourisme pensent que la mairie de Paris peut résoudre le problème


Igaz
Hamis
1. Mettez les verbes entre parenthèses à la forme qui convient. La réponse 0 vous servira d’exemple. 


Perdu de vue !
 
   Mes parents se sont séparés alors que j’étais toute petite, je ne/n’ (avoir)    que quatre ans. La garde était alternée, une
semaine chez mon père, la suivante chez ma mère. Tout fonctionnait
plutôt bien jusqu’au jour où mon père (déménager)    pour
le Sud-Ouest de la France. Et c’est là que les choses (se
compliquer)   . 
    Je n’ai pas voulu partir une semaine sur deux chez mon père. Je ne
l’avais plus au téléphone, je me désintéressais totalement de lui. 
    À l’âge de 16 ans, j’ai voulu le recontacter. Mais, en entamant cette
démarche, j’ai découvert qu’il avait un petit garçon avec une autre
femme… Le choc était tellement inattendu que je/j’ (rentrer)    à Lyon et je ne l’ai plus contacté. Depuis, je ressens du
chagrin de/d’ (agir)    comme ça. 
    Et puis, quelque temps après, j’ai eu de nouveau envie de le revoir…
La seule information que j’avais c’était qu’il ne/n’ (résider)    plus à Bordeaux. J’ai démarré mon enquête (questionner)    les membres de la famille de mon père. Cependant,
comme je n’étais pas proche d’eux, ils ne m’ont pas facilité la
tâche ! J’ai donc abandonné cette solution et j’ai contacté
l’entreprise qui l’avait embauché à l’époque. On savait seulement
qu’il (démissionner)    trois ans plus tôt, sans donner
d’explications. Mais je ne voulais pas baisser les bras. J’attendais un
enfant et je voulais qu’il (connaître)    son grand-père…
J’ai décidé de me rendre à Bordeaux et j’espérais que les voisins (m’aider)   . L’un d’eux m’a expliqué que mon père (partir)    travailler à l’étranger. J’ai demandé les
coordonnées de sa compagne. Je pensais contacter les proches de
celle-ci, ils sauraient sans doute dans quel pays je devais chercher !
Une fois le renseignement (obtenir)   , je me suis mise à
explorer sur Internet les informations qui pouvaient correspondre… 
    (Histoires vraies !)
 Remettez les verbes à l’infinitif de la colonne de droite à leur place originale. Écrivez vos solutions dans les cases du tableau ci-dessous. La réponse 0 vous servira d’exemple. 
 Ton activité ici: Écris les lettres dans les cases vides!
A tomber
B consacrer
C consacrer
D sembler
E perdre
F changer
G noter
H répondre
I répartir
K lire


Comment gérer son temps pendant le bac ?
 
  
Ne te précipite pas !
   La précipitation est source de bien des erreurs ! Alors, prends ton temps !
Dix minutes ne seront pas de trop pour    attentivement les
sujets, et    sur une feuille les connaissances que tu pourras
mobiliser pour chacun d’eux. 
   Ça peut    paradoxal, mais ces dix minutes t'éviteront de    du temps plus tard. Tu éviteras notamment d'avoir la tentation de    de sujet en cours de route. 
   Découpe ton temps ! 
   Pour les matières littéraires, tu dois toujours    ton temps en
deux étapes fondamentales : la réflexion au brouillon, et l’écriture au
propre.
Alors, montre en main, décide du temps que tu vas    à l’analyse
du sujet, au brainstorming, à l’élaboration du plan, à la rédaction de
l’intro et de la conclusion, puis à la rédaction au propre du reste de ton
devoir. 
    Garde 10 minutes de relecture ! 
    Pense aux correcteurs qui, après la cinquantième copie, en ont assez de    toujours sur les mêmes fautes. 
    N’oublie pas que “malgré” ne s’écrit pas “malgrès”, qu’après l’auxiliaire
“avoir” le participe passé s’accorde avec le COD si celui-ci est placé
avant le verbe (“les pommes que j’ai mangées”), etc. 
    En fin d’épreuve, tu dois    10 minutes à une relecture attentive.
Quitte à    à une question en moins, oui. 
   (Phosphore)
3. Complétez s’il le faut le texte par l’article qui manque. Écrivez vos solutions sur les lignes. S’il ne faut rien mettre, écrivez rien. La réponse 0 vous servira d’exemple.


L’alimentation anti-boutons
 
  
Limiter    boutons en faisant    attention à ce qu’on mange, c’est
possible. Car l’acné juvénile est une maladie inflammatoire de la peau dont    causes peuvent venir aussi de l’alimentation. 
   Quand l’intestin va mal, ça se voit ! 
   L’intestin filtre les nutriments dont ton corps a   besoin. Irrité, il peut provoquer des
maladies de la peau.    consommation de lait, mal toléré par la moitié de la
population, peut être à l’origine de l’acné. 
    Tu as besoin d’un apport équilibré en oméga 3 et 6, ces acides gras présents dans    graisses. Un mauvais équilibre favorise    inflammation de
l’intestin. En général, on manque d’oméga 3. Un manque important qui ne se compense
qu’avec de l’huile de noix ou de colza dans la salade. 
    Ton corps a besoin    fer, un oligo-élément essentiel pour    croissance, mais qui a aussi    propriétés cicatrisantes et anti-inflammatoires.
  
(Okapi)
4. Entourez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple.
La ponctualité 
 
    François Mitterrand était réputé ____30____ ses retards considérables. François Hollande a, lui aussi, ____31____ mal ____31____ arriver à l’heure. Mais ce n’est pas toujours ____32____ sa faute. Ainsi, lorsqu’il s’est rendu à Berlin la première fois, la foudre était tombée sur son avion et il a dû faire attendre Angela Merkel. Les grands de ce monde ne comprennent pas toujours que le proverbe « L’exactitude est la politesse des rois » s’applique également ____33____ eux. Les présidents sont peut-être simplement à l’image des Français, c’est-à-dire pas vraiment à cheval ____0____ la ponctualité. Un quart d’heure parisien, breton ou lyonnais, est considéré ____34____ acceptable. 
    D’ailleurs, méfiez-vous ____35____ arriver à l’heure – ou pire, en avance – lorsque vous êtes invités chez des Français ! Les hôtes sont toujours contents quand ils disposent ____36____ un peu de temps pour tout bien préparer. Pas de problème donc si vous vous présentez ____37____ dix minutes de retard. ____38____ de 20 minutes, mieux vaut téléphoner pour s’excuser. Il y a évidemment des gens plus tolérants que d’autres. Le retard varie aussi d’une région à l’autre. ____39____ aux trains français, ils sont beaucoup plus ponctuels qu’on ne le croit ! 
    (Écoute)
François Mitterrand était réputé 30 ses retards considérables.


C à
D sur
B pour
A par
4. Entourez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple.
La ponctualité 
 
    François Mitterrand était réputé ____30____ ses retards considérables. François Hollande a, lui aussi, ____31____ mal ____31____ arriver à l’heure. Mais ce n’est pas toujours ____32____ sa faute. Ainsi, lorsqu’il s’est rendu à Berlin la première fois, la foudre était tombée sur son avion et il a dû faire attendre Angela Merkel. Les grands de ce monde ne comprennent pas toujours que le proverbe « L’exactitude est la politesse des rois » s’applique également ____33____ eux. Les présidents sont peut-être simplement à l’image des Français, c’est-à-dire pas vraiment à cheval ____0____ la ponctualité. Un quart d’heure parisien, breton ou lyonnais, est considéré ____34____ acceptable. 
    D’ailleurs, méfiez-vous ____35____ arriver à l’heure – ou pire, en avance – lorsque vous êtes invités chez des Français ! Les hôtes sont toujours contents quand ils disposent ____36____ un peu de temps pour tout bien préparer. Pas de problème donc si vous vous présentez ____37____ dix minutes de retard. ____38____ de 20 minutes, mieux vaut téléphoner pour s’excuser. Il y a évidemment des gens plus tolérants que d’autres. Le retard varie aussi d’une région à l’autre. ____39____ aux trains français, ils sont beaucoup plus ponctuels qu’on ne le croit ! 
    (Écoute)
François Hollande a, lui aussi, 31 mal 31 arriver à l’heure.


D du …d’
C du … à
A - ... à
B - … d’
4. Entourez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple.
La ponctualité 
 
    François Mitterrand était réputé ____30____ ses retards considérables. François Hollande a, lui aussi, ____31____ mal ____31____ arriver à l’heure. Mais ce n’est pas toujours ____32____ sa faute. Ainsi, lorsqu’il s’est rendu à Berlin la première fois, la foudre était tombée sur son avion et il a dû faire attendre Angela Merkel. Les grands de ce monde ne comprennent pas toujours que le proverbe « L’exactitude est la politesse des rois » s’applique également ____33____ eux. Les présidents sont peut-être simplement à l’image des Français, c’est-à-dire pas vraiment à cheval ____0____ la ponctualité. Un quart d’heure parisien, breton ou lyonnais, est considéré ____34____ acceptable. 
    D’ailleurs, méfiez-vous ____35____ arriver à l’heure – ou pire, en avance – lorsque vous êtes invités chez des Français ! Les hôtes sont toujours contents quand ils disposent ____36____ un peu de temps pour tout bien préparer. Pas de problème donc si vous vous présentez ____37____ dix minutes de retard. ____38____ de 20 minutes, mieux vaut téléphoner pour s’excuser. Il y a évidemment des gens plus tolérants que d’autres. Le retard varie aussi d’une région à l’autre. ____39____ aux trains français, ils sont beaucoup plus ponctuels qu’on ne le croit ! 
    (Écoute)
Mais ce n’est pas toujours 32 sa faute. Ainsi, lorsqu’il s’est rendu à Berlin la première fois, la foudre était tombée sur son avion et il a dû faire attendre Angela Merkel.


A à cause
C par
D pour
B de
4. Entourez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple.
La ponctualité 
 
    François Mitterrand était réputé ____30____ ses retards considérables. François Hollande a, lui aussi, ____31____ mal ____31____ arriver à l’heure. Mais ce n’est pas toujours ____32____ sa faute. Ainsi, lorsqu’il s’est rendu à Berlin la première fois, la foudre était tombée sur son avion et il a dû faire attendre Angela Merkel. Les grands de ce monde ne comprennent pas toujours que le proverbe « L’exactitude est la politesse des rois » s’applique également ____33____ eux. Les présidents sont peut-être simplement à l’image des Français, c’est-à-dire pas vraiment à cheval ____0____ la ponctualité. Un quart d’heure parisien, breton ou lyonnais, est considéré ____34____ acceptable. 
    D’ailleurs, méfiez-vous ____35____ arriver à l’heure – ou pire, en avance – lorsque vous êtes invités chez des Français ! Les hôtes sont toujours contents quand ils disposent ____36____ un peu de temps pour tout bien préparer. Pas de problème donc si vous vous présentez ____37____ dix minutes de retard. ____38____ de 20 minutes, mieux vaut téléphoner pour s’excuser. Il y a évidemment des gens plus tolérants que d’autres. Le retard varie aussi d’une région à l’autre. ____39____ aux trains français, ils sont beaucoup plus ponctuels qu’on ne le croit ! 
    (Écoute)
Les grands de ce monde ne comprennent pas toujours que le proverbe « L’exactitude est la politesse des rois » s’applique également 33 eux.


A avec
D à
B d’
C par
4. Entourez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple.
La ponctualité 
 
    François Mitterrand était réputé ____30____ ses retards considérables. François Hollande a, lui aussi, ____31____ mal ____31____ arriver à l’heure. Mais ce n’est pas toujours ____32____ sa faute. Ainsi, lorsqu’il s’est rendu à Berlin la première fois, la foudre était tombée sur son avion et il a dû faire attendre Angela Merkel. Les grands de ce monde ne comprennent pas toujours que le proverbe « L’exactitude est la politesse des rois » s’applique également ____33____ eux. Les présidents sont peut-être simplement à l’image des Français, c’est-à-dire pas vraiment à cheval ____0____ la ponctualité. Un quart d’heure parisien, breton ou lyonnais, est considéré ____34____ acceptable. 
    D’ailleurs, méfiez-vous ____35____ arriver à l’heure – ou pire, en avance – lorsque vous êtes invités chez des Français ! Les hôtes sont toujours contents quand ils disposent ____36____ un peu de temps pour tout bien préparer. Pas de problème donc si vous vous présentez ____37____ dix minutes de retard. ____38____ de 20 minutes, mieux vaut téléphoner pour s’excuser. Il y a évidemment des gens plus tolérants que d’autres. Le retard varie aussi d’une région à l’autre. ____39____ aux trains français, ils sont beaucoup plus ponctuels qu’on ne le croit ! 
    (Écoute)
Les présidents sont peut-être simplement à l’image des Français, c’est-à-dire pas vraiment à cheval 0 la ponctualité. 


B dans
D par
C sur
A à
4. Entourez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple.
La ponctualité 
 
    François Mitterrand était réputé ____30____ ses retards considérables. François Hollande a, lui aussi, ____31____ mal ____31____ arriver à l’heure. Mais ce n’est pas toujours ____32____ sa faute. Ainsi, lorsqu’il s’est rendu à Berlin la première fois, la foudre était tombée sur son avion et il a dû faire attendre Angela Merkel. Les grands de ce monde ne comprennent pas toujours que le proverbe « L’exactitude est la politesse des rois » s’applique également ____33____ eux. Les présidents sont peut-être simplement à l’image des Français, c’est-à-dire pas vraiment à cheval ____0____ la ponctualité. Un quart d’heure parisien, breton ou lyonnais, est considéré ____34____ acceptable. 
    D’ailleurs, méfiez-vous ____35____ arriver à l’heure – ou pire, en avance – lorsque vous êtes invités chez des Français ! Les hôtes sont toujours contents quand ils disposent ____36____ un peu de temps pour tout bien préparer. Pas de problème donc si vous vous présentez ____37____ dix minutes de retard. ____38____ de 20 minutes, mieux vaut téléphoner pour s’excuser. Il y a évidemment des gens plus tolérants que d’autres. Le retard varie aussi d’une région à l’autre. ____39____ aux trains français, ils sont beaucoup plus ponctuels qu’on ne le croit ! 
    (Écoute)
D’ailleurs, méfiez-vous 35 arriver à l’heure – ou pire, en avance – lorsque vous êtes invités chez des Français !


B à
A -
C d’
D pour
4. Entourez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple.
La ponctualité 
 
    François Mitterrand était réputé ____30____ ses retards considérables. François Hollande a, lui aussi, ____31____ mal ____31____ arriver à l’heure. Mais ce n’est pas toujours ____32____ sa faute. Ainsi, lorsqu’il s’est rendu à Berlin la première fois, la foudre était tombée sur son avion et il a dû faire attendre Angela Merkel. Les grands de ce monde ne comprennent pas toujours que le proverbe « L’exactitude est la politesse des rois » s’applique également ____33____ eux. Les présidents sont peut-être simplement à l’image des Français, c’est-à-dire pas vraiment à cheval ____0____ la ponctualité. Un quart d’heure parisien, breton ou lyonnais, est considéré ____34____ acceptable. 
    D’ailleurs, méfiez-vous ____35____ arriver à l’heure – ou pire, en avance – lorsque vous êtes invités chez des Français ! Les hôtes sont toujours contents quand ils disposent ____36____ un peu de temps pour tout bien préparer. Pas de problème donc si vous vous présentez ____37____ dix minutes de retard. ____38____ de 20 minutes, mieux vaut téléphoner pour s’excuser. Il y a évidemment des gens plus tolérants que d’autres. Le retard varie aussi d’une région à l’autre. ____39____ aux trains français, ils sont beaucoup plus ponctuels qu’on ne le croit ! 
    (Écoute)
Les hôtes sont toujours contents quand ils disposent 36 un peu de temps pour tout bien préparer.


D pour
A à
C pendant
B d’
4. Entourez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple.
La ponctualité 
 
    François Mitterrand était réputé ____30____ ses retards considérables. François Hollande a, lui aussi, ____31____ mal ____31____ arriver à l’heure. Mais ce n’est pas toujours ____32____ sa faute. Ainsi, lorsqu’il s’est rendu à Berlin la première fois, la foudre était tombée sur son avion et il a dû faire attendre Angela Merkel. Les grands de ce monde ne comprennent pas toujours que le proverbe « L’exactitude est la politesse des rois » s’applique également ____33____ eux. Les présidents sont peut-être simplement à l’image des Français, c’est-à-dire pas vraiment à cheval ____0____ la ponctualité. Un quart d’heure parisien, breton ou lyonnais, est considéré ____34____ acceptable. 
    D’ailleurs, méfiez-vous ____35____ arriver à l’heure – ou pire, en avance – lorsque vous êtes invités chez des Français ! Les hôtes sont toujours contents quand ils disposent ____36____ un peu de temps pour tout bien préparer. Pas de problème donc si vous vous présentez ____37____ dix minutes de retard. ____38____ de 20 minutes, mieux vaut téléphoner pour s’excuser. Il y a évidemment des gens plus tolérants que d’autres. Le retard varie aussi d’une région à l’autre. ____39____ aux trains français, ils sont beaucoup plus ponctuels qu’on ne le croit ! 
    (Écoute)
Pas de problème donc si vous vous présentez 37 dix minutes de retard.


C avec
B -
A en
D depuis
4. Entourez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple.
La ponctualité 
 
    François Mitterrand était réputé ____30____ ses retards considérables. François Hollande a, lui aussi, ____31____ mal ____31____ arriver à l’heure. Mais ce n’est pas toujours ____32____ sa faute. Ainsi, lorsqu’il s’est rendu à Berlin la première fois, la foudre était tombée sur son avion et il a dû faire attendre Angela Merkel. Les grands de ce monde ne comprennent pas toujours que le proverbe « L’exactitude est la politesse des rois » s’applique également ____33____ eux. Les présidents sont peut-être simplement à l’image des Français, c’est-à-dire pas vraiment à cheval ____0____ la ponctualité. Un quart d’heure parisien, breton ou lyonnais, est considéré ____34____ acceptable. 
    D’ailleurs, méfiez-vous ____35____ arriver à l’heure – ou pire, en avance – lorsque vous êtes invités chez des Français ! Les hôtes sont toujours contents quand ils disposent ____36____ un peu de temps pour tout bien préparer. Pas de problème donc si vous vous présentez ____37____ dix minutes de retard. ____38____ de 20 minutes, mieux vaut téléphoner pour s’excuser. Il y a évidemment des gens plus tolérants que d’autres. Le retard varie aussi d’une région à l’autre. ____39____ aux trains français, ils sont beaucoup plus ponctuels qu’on ne le croit ! 
    (Écoute)
38 de 20 minutes, mieux vaut téléphoner pour s’excuser. Il y a évidemment des gens plus tolérants que d’autres. Le retard varie aussi d’une région à l’autre.


A Après
C Au-delà
D Au-dessous
B Dehors
4. Entourez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple.
La ponctualité 
 
    François Mitterrand était réputé ____30____ ses retards considérables. François Hollande a, lui aussi, ____31____ mal ____31____ arriver à l’heure. Mais ce n’est pas toujours ____32____ sa faute. Ainsi, lorsqu’il s’est rendu à Berlin la première fois, la foudre était tombée sur son avion et il a dû faire attendre Angela Merkel. Les grands de ce monde ne comprennent pas toujours que le proverbe « L’exactitude est la politesse des rois » s’applique également ____33____ eux. Les présidents sont peut-être simplement à l’image des Français, c’est-à-dire pas vraiment à cheval ____0____ la ponctualité. Un quart d’heure parisien, breton ou lyonnais, est considéré ____34____ acceptable. 
    D’ailleurs, méfiez-vous ____35____ arriver à l’heure – ou pire, en avance – lorsque vous êtes invités chez des Français ! Les hôtes sont toujours contents quand ils disposent ____36____ un peu de temps pour tout bien préparer. Pas de problème donc si vous vous présentez ____37____ dix minutes de retard. ____38____ de 20 minutes, mieux vaut téléphoner pour s’excuser. Il y a évidemment des gens plus tolérants que d’autres. Le retard varie aussi d’une région à l’autre. ____39____ aux trains français, ils sont beaucoup plus ponctuels qu’on ne le croit ! 
    (Écoute)
Le retard varie aussi d’une région à l’autre. 39 aux trains français, ils sont beaucoup plus ponctuels qu’on ne le croit !


B Disant
C En ce qui concerne
D Quant
A Concernant
4. Entourez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple.
La ponctualité 
 
    François Mitterrand était réputé ____30____ ses retards considérables. François Hollande a, lui aussi, ____31____ mal ____31____ arriver à l’heure. Mais ce n’est pas toujours ____32____ sa faute. Ainsi, lorsqu’il s’est rendu à Berlin la première fois, la foudre était tombée sur son avion et il a dû faire attendre Angela Merkel. Les grands de ce monde ne comprennent pas toujours que le proverbe « L’exactitude est la politesse des rois » s’applique également ____33____ eux. Les présidents sont peut-être simplement à l’image des Français, c’est-à-dire pas vraiment à cheval ____0____ la ponctualité. Un quart d’heure parisien, breton ou lyonnais, est considéré ____34____ acceptable. 
    D’ailleurs, méfiez-vous ____35____ arriver à l’heure – ou pire, en avance – lorsque vous êtes invités chez des Français ! Les hôtes sont toujours contents quand ils disposent ____36____ un peu de temps pour tout bien préparer. Pas de problème donc si vous vous présentez ____37____ dix minutes de retard. ____38____ de 20 minutes, mieux vaut téléphoner pour s’excuser. Il y a évidemment des gens plus tolérants que d’autres. Le retard varie aussi d’une région à l’autre. ____39____ aux trains français, ils sont beaucoup plus ponctuels qu’on ne le croit ! 
    (Écoute)
Un quart d’heure parisien, breton ou lyonnais, est considéré 34 acceptable. 


A -
D en
C comme
B pour
1. Vous allez entendre une interview sur la climatisation des voitures. Avant les écoutes, lisez les débuts de phrases. Ensuite, vous entendrez l’interview deux fois. Terminez les phrases. La réponse 0 vous servira d’exemple.
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2014osz_emelt/e_francia_14okt_fl.mp3
 3:05


0 On dit qu’enfin on peut parler de la clim parce que/qu’   
1 On dit que la clim ressemble à la chasse ou à la corrida parce que/qu’  
2 On dit que la clim, c’est le grand luxe parce que   
3 On dit que la clim, cela assure plus de sécurité parce que/qu’  
4 On dit qu’il faut ouvrir les fenêtres avant de mettre la clim pour   
5 On dit qu’il faut arrêter la clim avant d’arriver à sa destination pour   
6 On dit qu’il faut mettre la clim même en hiver pour   
7 On dit que la révision complète de la clim refroidit parce que/qu’  
2. Vous allez entendre une émission de la radio belge sur l’eau de Javel, l’hypochlorite de sodium. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Puis, vous entendrez le texte deux fois. Mettez un V pour les affirmations vraies, et un F pour les affirmations fausses. La réponse 0 vous servira d’exemple.
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2014osz_emelt/e_francia_14okt_fl.mp3
 13:45

2. Vous allez entendre une émission de la radio belge sur l’eau de Javel, l’hypochlorite de sodium. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Puis, vous entendrez le texte deux fois. Mettez un V pour les affirmations vraies, et un F pour les affirmations fausses. La réponse 0 vous servira d’exemple.
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2014osz_emelt/e_francia_14okt_fl.mp3
 13:45
0 L’eau de Javel était longtemps utilisée comme produit d’entretien


Igaz
Hamis
2. Vous allez entendre une émission de la radio belge sur l’eau de Javel, l’hypochlorite de sodium. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Puis, vous entendrez le texte deux fois. Mettez un V pour les affirmations vraies, et un F pour les affirmations fausses. La réponse 0 vous servira d’exemple.
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2014osz_emelt/e_francia_14okt_fl.mp3
 13:45
8 Claude-Louis Berthollet était chimiste de profession


Hamis
Igaz
2. Vous allez entendre une émission de la radio belge sur l’eau de Javel, l’hypochlorite de sodium. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Puis, vous entendrez le texte deux fois. Mettez un V pour les affirmations vraies, et un F pour les affirmations fausses. La réponse 0 vous servira d’exemple.
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2014osz_emelt/e_francia_14okt_fl.mp3
 13:45
9 Le jeune Berthollet s’amusait à refaire les expériences des grands chimistes


Hamis
Igaz
2. Vous allez entendre une émission de la radio belge sur l’eau de Javel, l’hypochlorite de sodium. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Puis, vous entendrez le texte deux fois. Mettez un V pour les affirmations vraies, et un F pour les affirmations fausses. La réponse 0 vous servira d’exemple.
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2014osz_emelt/e_francia_14okt_fl.mp3
 13:45
10 Le chlore a été découvert dans le laboratoire de Claude-Louis Berthollet


Hamis
Igaz
2. Vous allez entendre une émission de la radio belge sur l’eau de Javel, l’hypochlorite de sodium. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Puis, vous entendrez le texte deux fois. Mettez un V pour les affirmations vraies, et un F pour les affirmations fausses. La réponse 0 vous servira d’exemple.
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2014osz_emelt/e_francia_14okt_fl.mp3
 13:45
11 Avant la découverte de Berthollet, les femmes blanchissaient le linge au soleil


Hamis
Igaz
2. Vous allez entendre une émission de la radio belge sur l’eau de Javel, l’hypochlorite de sodium. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Puis, vous entendrez le texte deux fois. Mettez un V pour les affirmations vraies, et un F pour les affirmations fausses. La réponse 0 vous servira d’exemple.
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2014osz_emelt/e_francia_14okt_fl.mp3
 13:45
12 La préparation de Berthollet a été utilisée pour la lessive


Hamis
Igaz
2. Vous allez entendre une émission de la radio belge sur l’eau de Javel, l’hypochlorite de sodium. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Puis, vous entendrez le texte deux fois. Mettez un V pour les affirmations vraies, et un F pour les affirmations fausses. La réponse 0 vous servira d’exemple.
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2014osz_emelt/e_francia_14okt_fl.mp3
 13:45
13 La préparation de Berthollet portait le nom du village où on la fabriquait


Hamis
Igaz
2. Vous allez entendre une émission de la radio belge sur l’eau de Javel, l’hypochlorite de sodium. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Puis, vous entendrez le texte deux fois. Mettez un V pour les affirmations vraies, et un F pour les affirmations fausses. La réponse 0 vous servira d’exemple.
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2014osz_emelt/e_francia_14okt_fl.mp3
 13:45
14 Grâce à sa réussite, Berthollet a pu nettoyer les tapisseries sales du roi


Hamis
Igaz
2. Vous allez entendre une émission de la radio belge sur l’eau de Javel, l’hypochlorite de sodium. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Puis, vous entendrez le texte deux fois. Mettez un V pour les affirmations vraies, et un F pour les affirmations fausses. La réponse 0 vous servira d’exemple.
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2014osz_emelt/e_francia_14okt_fl.mp3
 13:45
15 Après la mort de Berthollet, on a transféré son usine à Paris, quai de Javel


Igaz
Hamis
2. Vous allez entendre une émission de la radio belge sur l’eau de Javel, l’hypochlorite de sodium. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Puis, vous entendrez le texte deux fois. Mettez un V pour les affirmations vraies, et un F pour les affirmations fausses. La réponse 0 vous servira d’exemple.
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2014osz_emelt/e_francia_14okt_fl.mp3
 13:45
16 C’est dans les bâtiments de l’ex-usine de l’eau de Javel que les premières Citroën ont été construites


Igaz
Hamis
3. Vous allez entendre une histoire drôle qui est arrivée à Claire. Avant les écoutes, lisez le résumé. Ensuite, vous entendrez l’histoire deux fois. Complétez le résumé. Mettez un seul mot à chaque fois, mais écrivez toute une phrase pour la fin de l’histoire (item 28). La réponse 0 vous servira d’exemple.
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2014osz_emelt/e_francia_14okt_fl.mp3
 24:45


Claire est allée à l’  avec sa fille de     ans. Elle
avait décidé de lui montrer premièrement un opéra de   . Claire
avait raconté à sa fille que La Traviata était l’histoire de Violetta, une femme   , qui    tout le temps et qui vivait une
histoire d’amour   .
Pour aller à l’Opéra, la petite fille a mis des vêtements   . Elles
étaient assises dans une loge, Claire adore les loges à cause de leur   . La petite trouvait le temps trop    et
elle pensait que les    étaient beaucoup plus attirants que le
second   . Ce qu’elle trouvait le plus ennuyeux, c’est
qu’elle n’avait le droit de   . La catastrophe est arrivée à
la fin où, au moment le plus tragique de l’opéra, la petite fille s’est écriée :
«   »  
A foglalkozás befejeződött.

0