Bevezető
0/0 Pont
Francia középszintű érettségi 2019. október Szövegértés 1.
0/0 Pont
Francia középszintű érettségi 2019. október Szövegértés 2.
0/0 Pont
Francia középszintű érettségi 2019. október Szövegértés 3.
0/0 Pont
Francia középszintű érettségi 2019. október Nyelvhelyesség 1.
0/0 Pont
Francia középszintű érettségi 2019. október Nyelvhelyesség 2.
0/0 Pont
Francia középszintű érettségi 2019. október Nyelvhelyesség 3.
0/0 Pont
Francia középszintű érettségi 2019. október Hallott szöveg értése 1.
0/0 Pont
Francia középszintű érettségi 2019. október Hallott szöveg értése 2.
0/0 Pont
Francia középszintű érettségi 2019. október Hallott szöveg értése 3.
0/0 Pont

Kedves érettségire készülők! 
 
Az alábbi feladatsort gyakorlásra szánjuk. A feladatoknál helyes válaszként mindig a legoptimálisabbat adjuk meg, ettől függetlenül az érettségin elképzelhető más elfogadható megoldás is. A technikai korlátok miatt elképzelhető, hogy egyes esetekben a helyes válaszotokat nem fogadja el a rendszer. A szabad szavas válaszoknál a mondatok végére nem kell pontot tenni, a kis- és nagybetűket nem különbözteti meg a rendszer, az ékezeteket azonban igen. Ha bármelyik feladattal kapcsolatban kérdésetek lenne, keressétek bizalommal az feladatsor összeállítóját a franciatanar0911[kukac]gmail[pont]com címen!
1. En tente, en bungalow ou en camping-car : ils adorent camper. Ils parlent de leurs expériences. Qui dit quoi ? Écrivez le prénom qui correspond sur les lignes. La réponse 0 vous servira d’exemple. 
 Ton activité ici:
 Écris les lettres avant les prénoms dans les cases vides convenables.
A    Claire : Les enfants peuvent dormir lorsqu’on roule, nous avons de la place pour amener la couette, et toute la garde-robe ! 
B    Anne-Claire : Chaque année je pars camper avec mes 4 enfants. Quand j’étais gosse, je campais chaque été pendant un mois et demi avec mes parents dans une grande tente, puis en caravane dans un petit camping, et j’ai passé des vacances formidables.  
C    Claude : Nous pouvons rendre visite à la famille ou à des amis sans trop les déranger, être sur place pour d’éventuelles visites, conserver nos habitudes alimentaires, emmener nos animaux de compagnie. 
D    Christian : Nous l’avons choisi pour pouvoir visiter l’Europe à petits prix, mais aussi pour la liberté d’action et la tranquillité de l’esprit. 
E    Marie-Pierre : Beaucoup d’avantages : pas de réservation, la liberté d’aller n’importe où au dernier moment, la mobilité. Mais des inconvénients non négligeables : le coût de l’assurance et de l’entretien, le stationnement et les risques en camping sauvage. 
F    Rémy : Il est dur de se poser dans certaines régions, et certaines personnes ne supportent pas les campingcaristes. Le plus gros inconvénient reste que certains camping-caristes ne pensent qu’à stationner en grand nombre, ce qui entraîne des plaintes de la part des communes. 
G    Marc : C’est un moyen génial de partir en vacances, on a la possibilité de partir sur un coup de tête sans faire de réservation. Dommage que les barres de hauteur nous empêchent d’accéder à de nombreux endroits. Le plus gros inconvénient, c’est la longueur (7 m 50 avec le porte-vélos). 
H    Nicole : Dans le camping les gens sont assez respectueux de l’espace de chacun, mais l’objectif est aussi de se rencontrer, de se recevoir, on peut organiser un apéritif en un clin d’œil ! Il y a énormément d’animations, surtout pour nos filles. 
I    Sandrine : J’adore cuisiner, alors j’ai investi dans du matériel, comme à la maison. Nous mangeons toujours hors de la caravane pour ne pas la salir. 
J   Geneviève : Retraités, nous partons hors-saison, quand il y a moins de monde et quand nous voulons, et avec le chien. Pour éviter les problèmes de stationnement, nous évitons les grandes villes pour la nuit et sinon, direction le camping du coin. 
 
  (C’est la vie et www.forum.aufeminin.com)


0 C’est pratique : les enfants peuvent dormir pendant le trajet.   
1. Ne part jamais en plein été.   
2. Apprécie la vie sociale du camping.   
3. Avait l’habitude de camper dans sa jeunesse aussi.   
4. Regrette qu’il soit souvent difficile de se déplacer avec un camping-car.   
5. Pense que c’est pratique : on peut aller voir les gens sans devoir habiter chez eux.   
6. Voit aussi les côtés négatifs : les frais supplémentaires importants.   
7. Trouve que c’est une façon de voyager pas cher.   
8. Dit que les gens n’apprécient pas
toujours ceux qui pratiquent ce genre
de tourisme.   
9. Fait attention à la propreté.   
2. Lisez le texte suivant sur deux adolescents canadiens de 14 ans qui ont réussi à prendre le contrôle d’un distributeur automatique. Répondez aux questions. La réponse 0 vous servira d’exemple.
   Ce mercredi, durant leur pause déjeuner, les deux jeunes garçons ont décidé de voir si le mode d’emploi qu’ils avaient trouvé sur le Web était fiable. Ils sont allés dans un centre commercial et ont essayé de composer le code secret trouvé dans le mode d’emploi qui permet de prendre la main sur la machine : le code a fonctionné. « Nous pensions que ce serait marrant d’essayer, mais nous ne pensions pas du tout que ça allait marcher », raconte l’un des deux garçons.
    Honnêtes, ils sont allés alerter l’agence de la banque la plus proche. Les employés n’en ont pas cru leurs oreilles : croyant à une blague, ils ont alors demandé des preuves de leur piratage aux ados. « Nous sommes donc retournés au distributeur, raconte Matthew, l’un des deux jeunes pirates. Nous sommes rentrés dans le système encore une fois. Puis j’ai commencé à en faire sortir de la documentation, comme la quantité d’argent qui était contenue dans le distributeur, combien de retraits avaient lieu par jour, etc. » Dernière preuve de leur piratage, les ados ont modifié le message d’accueil du distributeur, remplaçant le classique « Bienvenue au distributeur BMO » par un alarmant « Partez, ce distributeur a été piraté ».
    Revenus à l’agence, les employés de la banque ont revu leur jugement sur les deux ados. « Ils ont fait venir le responsable pour parler avec nous, il nous a dit qu’il était très inquiet et qu’il allait appeler la direction de la sécurité », raconte Matthew. Mais pour les deux collégiens, il y avait un plus gros problème : cette pause déjeuner à rallonge les avait mis sérieusement en retard pour la reprise des cours. Le responsable de l’agence a accepté de leur rédiger un mot d’excuse : « Veuillez excuser Caleb et Matthew pour leur retard après la pause déjeuner due à l’aide qu’ils ont apportée à la sécurité de la Bank of Montreal ». La banque, de son côté, a assuré devant la presse qu’elle allait renforcer la sécurité de ses distributeurs et que ses clients n’avaient aucune inquiétude à avoir pour leurs comptes ou leurs informations personnelles.
 (www.20minutes.fr)


0 Qui a piraté le distributeur de billets ?   
10 À quel moment de la journée le distributeur a-t-il été piraté ?    
11 Où se trouvait le distributeur piraté ?    
12 Comment les garçons ont-ils pu entrer dans le système ?    
13 Pourquoi ont-ils piraté le distributeur la première fois ?    
14 Qu’est-ce qu’ils ont fait après leur piratage réussi ?   
15 Quelle a été la réaction des employés de la banque après le premier piratage ?    
16 Pourquoi les employés ont-ils changé d’avis sur les deux garçons ?   
17 Pourquoi les deux garçons ont-ils dû demander au responsable de l’agence d’écrire
une lettre d’excuse à leur école ?   
18 Quel message la banque a-t-elle transmise à travers la presse à ses clients après ces
événements ?   
3. Lisez le témoignage d’un homme illettré qui a appris à lire à l’âge de 35 ans. Dites à quel paragraphe correspondent les titres. La réponse 0 vous servira d’exemple. 
A Quand on a découvert qu’il ne savait pas écrire, il a dû quitter l’école. 
B Dans la vie de tous les jours, il avait besoin d’aide mais au travail il se débrouillait bien. 
C Il a appris qu’il ne pourrait pas continuer son travail à cause de sa maladie et il avoue enfin à son patron son analphabétisme. 
D Son patron lui a promis de lui donner de l’argent pour qu’il apprenne à lire et à écrire. 
E Son illettrisme était un tabou. 
F Son enfant a les mêmes connaissances en lecture et en écriture que lui. 
G Il a dû fréquenter une école pour handicapés mentaux, des enfants en difficulté. 
H Abandonné par ses parents, personne ne lui a appris à jouer. 
I Il est devenu dépressif, il ne voulait plus vivre. 
K Il arrive à s’exprimer sans faire de fautes de grammaire. 
L Il est fier d’avoir enrichi son vocabulaire. 


 19 Je n’ai pas connu mes parents, j’ai grandi en famille d’accueil. Déjà à la
maternelle, je n’arrivais pas à suivre, je ne comprenais pas les jeux, etc. 
 20 À l’âge de 4 ans, on m’a placé dans un institut médico-éducatif. J’étais avec
des fous et d’autres enfants plus ou moins instables qu’on avait mis là. 
 21 Je n’avais ni cahiers, ni crayons. Dans mon cartable, il y avait des jeux. Ça
a duré 10 ans. À 14 ans, j’ai quitté l’institut. Je ne savais ni lire, ni écrire.
Tout le monde le savait mais personne ne voulait en parler. 
 22 J’ai commencé la boulangerie : une semaine à l’école, une semaine chez le
boulanger ; et tout se passait bien jusqu’au jour où j’ai été appelé au tableau
pour écrire une recette. Ça m’a complètement paralysé. Tout le monde s’est
moqué de moi. Ils ont vu que je ne savais pas lire, pas écrire. Ils m’ont mis
dehors. 
 23 La honte a été telle que j’ai eu envie de mourir. J’étais fatigué, je voulais
que plus personne ne se moque de moi. Alors, j’ai arrêté de parler. Je me
suis effacé. 
 24 À 20 ans, je deviens couvreur. Au fil du temps, je construis une famille :
j’ai une femme et cinq enfants. Les chèques, je demande qu’on me les
remplisse. Ma femme est au courant depuis le premier jour. En revanche,
je n’ai jamais rien dit à mes patrons. Je réussis bien au boulot, tout se passe
bien. 
 0 Et puis un beau jour, à force de travail, je me retrouve au pied du mur. À
force d’efforts physiques, je développe une algodystrophie de genou qui
m’empêche de continuer. Je craque auprès de mon patron : « Je ne sais
pas lire, pas écrire, comment je vais faire pour retrouver du travail ? » 
 25 On est en 2002 et mon patron me regarde et me dit : « C’est pas grave
Gérard, t’as toujours bien bossé. T’as toujours fait les choses comme il faut.
Je vais te payer des cours. » 
 26 Pendant un an, j’apprends les bases, la phonétique, la grammaire et la
conjugaison. Aujourd’hui, je parle enfin correctement. 
 27 Au bout d’un an et demi, j’ai entièrement lu le dictionnaire. C’est ma fierté.
Ma fierté de découvrir des mots comme « élaboré », je crois que c’est mon
préféré. Je peux dire que mon vocabulaire est « élaboré », amplifié. 
 28 Aujourd’hui, j’ai le niveau CM1, comme mon fils. Je travaille sur des petits
ordinateurs sur lesquels il faut lire des données.
  (http://leplus.nouvelobs.com)
1. Mettez les verbes à la forme qui convient. La réponse 0 vous servira d’exemple. 


J’habite à Lille et hier soir je devais aller voir un film à
Courtrai, en Belgique. J’ (avoir)   rendez-vous avec
des amis. Comme ils (ne rien manger)   de la journée,
nous (aller)   acheter des sandwichs. Puis nous (marcher)   une demi-heure avant d’arriver à la
voiture. Bref, nous (partir)   en retard. 
   Arrivés à Courtrai, nous (passer)   devant plusieurs
cinémas avant de trouver le nôtre, on a cherché la salle pendant
une demi-heure, et finalement on (la trouver)  . Le
spectacle devait commencer à 20h. On (réserver)   à
l’avance, mais il était déjà 20h45 et la billetterie (être)   fermée. Bref, c’était foutu. 
   De retour en France, nous (décider)   d’aller au cinéma
à Lille. Comme c’est la majorité qui décide, je me suis tapé
Twilight. Nous (sortir)   du cinéma à 00h45, le
dernier métro était à 00h30... Je/j’ (mettre)   deux
heures pour rentrer chez moi. Le lendemain, j’avais cours à
8h... Bref, soirée de merde. 
 (www.episodes-bref.com)
2. Voici le témoignage de Bérangère qui est cliente mystère. Elle fait des achats en incognito pour contrôler si tout se passe bien. Complétez le texte par les pronoms qui conviennent. La réponse 0 vous servira d’exemple. 


  J’ai découvert les clients mystères grâce à une de mes amies qui est  -même cliente mystère depuis pas mal de temps. Comme elle
m’en disait beaucoup de bien, j’ai décidé,   aussi de me
trouver un tel job. J’ai donc laissé ma candidature dans un centre   j’avais trouvé sur Internet et rapidement, un employé  a recontactée pour   poser des questions. Quelques
semaines plus tard, j’ai fait ma première visite dans une boutique
de chaussures   je devais vérifier si la qualité du service était
satisfaisante. 
  En fait, mon job, c’est facile : je me fais passer pour un client
normal et je fais comme si de rien n’était. Je fais des achats ou je
pose des questions. Ensuite, je remplis un formulaire complet   je remets à l’agence. C’est une mission intéressante et je
suis ravie de/d’  participer !
  (www.maxi-mag.fr)  
3. Choisissez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple. 
- Pourquoi avez-vous choisi la Hongrie ?
- Je vis en Hongrie depuis 10 ans. C’est 0 hasard qui m’a fait découvrir ce pays, et c’est le goût de l’aventure qui m’a fait rester.


D un
A -
C le
B du
3. Choisissez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple. 
- Quelle est votre profession ?
 - Je suis aujourd’hui guide touristique mais je suis passé par différentes carrières. J’avais appris l’électrotechnique 19 lycée, et j’ai donc d’abord naturellement travaillé dans l’industrie, en Angleterre. 


C du
A chez le
D au
B en
3. Choisissez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple. 
- En arrivant en Hongrie je suis devenu 20 professeur d’anglais.


B un
A -
D comme
C le
3. Choisissez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple. 
Puis j’ai enseigné 21 français. Quand mon niveau de hongrois l’a permis, j’ai étudié et passé l’examen des guides touristiques officiels de mon pays d’adoption.


A -
C en
B du
D le
3. Choisissez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple. 
- Vous parlez donc hongrois. Vous avez pris 22 cours ou juste écouté les gens ?


B les
D un
C du
A des
3. Choisissez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple. 
- J’ai voulu apprendre la langue dès mes premières visites en Hongrie. Autodidacte et curieux, j’ai parcouru la grammaire et je lisais tout, tout le temps : les affiches, Pesti Est, les publicités. J’ai eu la chance de rencontrer beaucoup de Hongrois francophones qui, fiers qu’un étranger apprenne 23 langue, m’ont tous soutenu.


B leur
D une
C de la
A sa
3. Choisissez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple. 
 - Comment trouvez-vous 24 hongrois ?


C le
A -
D en
B l’
3. Choisissez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple. 
- Les Hongrois disent que seules 25 soixante-dix premières années sont difficiles. En fait, je critique beaucoup cette langue sur sa difficulté et son manque de logique, mais c’est juste pour rire.
 (www.lemoustachu.overblog.com)


C les
D la
B des
A -
1. Vous allez entendre une interview avec Dominic, un Suisse qui a passé six mois en France. Il parle des différences des deux pays. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois. De quel pays parle-t-il ? Mettez un X dans la case correspondante. La réponse 0 vous servira d’exemple.
 Ton acitivité ici:
 Choisi entre En France et en Suisse!
 Voici le contenu sonore:
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_kozep/k_francia_19okt_fl.mp3
 1:40
1 On y trouve beaucoup d’espace vide.


En France
En Suisse
1. Vous allez entendre une interview avec Dominic, un Suisse qui a passé six mois en France. Il parle des différences des deux pays. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois. De quel pays parle-t-il ? Mettez un X dans la case correspondante. La réponse 0 vous servira d’exemple.
 Ton acitivité ici:
 Choisi entre En France et en Suisse!
 Voici le contenu sonore:
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_kozep/k_francia_19okt_fl.mp3
 1:40
Tout est très bien nettoyé.


En Suisse
En France
1. Vous allez entendre une interview avec Dominic, un Suisse qui a passé six mois en France. Il parle des différences des deux pays. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois. De quel pays parle-t-il ? Mettez un X dans la case correspondante. La réponse 0 vous servira d’exemple.
 Ton acitivité ici:
 Choisi entre En France et en Suisse!
 Voici le contenu sonore:
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_kozep/k_francia_19okt_fl.mp3
 1:40
Selon une copine de Dominic, on y a moins de monnaie.


En France
En Suisse
1. Vous allez entendre une interview avec Dominic, un Suisse qui a passé six mois en France. Il parle des différences des deux pays. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois. De quel pays parle-t-il ? Mettez un X dans la case correspondante. La réponse 0 vous servira d’exemple.
 Ton acitivité ici:
 Choisi entre En France et en Suisse!
 Voici le contenu sonore:
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_kozep/k_francia_19okt_fl.mp3
 1:40
Les vendeurs y sont un peu paresseux pour rendre la monnaie.


En Suisse
En France
1. Vous allez entendre une interview avec Dominic, un Suisse qui a passé six mois en France. Il parle des différences des deux pays. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois. De quel pays parle-t-il ? Mettez un X dans la case correspondante. La réponse 0 vous servira d’exemple.
 Ton acitivité ici:
 Choisi entre En France et en Suisse!
 Voici le contenu sonore:
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_kozep/k_francia_19okt_fl.mp3
 1:40
On confond le fromage gruyère avec l’emmenthal. 


En France
En Suisse
1. Vous allez entendre une interview avec Dominic, un Suisse qui a passé six mois en France. Il parle des différences des deux pays. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois. De quel pays parle-t-il ? Mettez un X dans la case correspondante. La réponse 0 vous servira d’exemple.
 Ton acitivité ici:
 Choisi entre En France et en Suisse!
 Voici le contenu sonore:
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_kozep/k_francia_19okt_fl.mp3
 1:40
On n’y mange pas pendant très longtemps.  


En Suisse
En France
1. Vous allez entendre une interview avec Dominic, un Suisse qui a passé six mois en France. Il parle des différences des deux pays. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois. De quel pays parle-t-il ? Mettez un X dans la case correspondante. La réponse 0 vous servira d’exemple.
 Ton acitivité ici:
 Choisi entre En France et en Suisse!
 Voici le contenu sonore:
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_kozep/k_francia_19okt_fl.mp3
 1:40
Les portions ne sont pas grandes.


En Suisse
En France
1. Vous allez entendre une interview avec Dominic, un Suisse qui a passé six mois en France. Il parle des différences des deux pays. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois. De quel pays parle-t-il ? Mettez un X dans la case correspondante. La réponse 0 vous servira d’exemple.
 Ton acitivité ici:
 Choisi entre En France et en Suisse!
 Voici le contenu sonore:
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_kozep/k_francia_19okt_fl.mp3
 1:40
Il y trouve la vie plus agréable.  


En Suisse
En France
2. Voici une interview avec Antony, un jeune garçon qui, après avoir terminé ses études au Lycée Militaire d’Aix-en-Provence fait ses études actuellement à l’Institut Universitaire de Technologie. Avant les écoutes, lisez les questions. Ensuite, vous entendrez l’interview deux fois. Répondez aux questions. La réponse 0 vous servira d’exemple. 
 Voici le contenu sonore: https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_kozep/k_francia_19okt_fl.mp3
 12:40


0 Pourquoi Antony est-il allé faire ses études au Lycée Militaire ?   
8. Est-ce qu’il a dû passer un examen pour entrer au Lycée Militaire ?   
9. Est-ce qu’il avait de bonnes notes au collège ?   
10. Comment sont les élèves au Lycée Militaire ?   
11. Quelle était la punition de ceux qui ne se comportaient pas comme il fallait ?   
12. Où Antony habitait-il pendant ses études au lycée ?   
13. Qu’est-ce qui était mieux, selon lui, à l’école militaire par rapport à l’Institut
Universitaire ?   
14. Les filles avaient-elles le droit de faire leurs études au Lycée Militaire ?   
 15. Est-ce que les élèves du Lycée Militaire portaient tout le temps le même uniforme ?   
3. Vous allez entendre le témoignage de Rémi Reverchon, journaliste sportif pour la chaîne de télévision beIN SPORT et co-animateur de l’émission NBA Extra. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois. Choisissez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple. 
 Voici le contenu sonore: https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_kozep/k_francia_19okt_fl.mp3
 22:25
0 Rémi Reverchon est un journaliste


A jeune et sans beaucoup d’expérience
B âgé avec beaucoup d’expérience
C jeune mais avec beaucoup d’expérience
3. Vous allez entendre le témoignage de Rémi Reverchon, journaliste sportif pour la chaîne de télévision beIN SPORT et co-animateur de l’émission NBA Extra. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois. Choisissez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple. 
 Voici le contenu sonore: https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_kozep/k_francia_19okt_fl.mp3
 22:25
16 Rémi est allé travailler aux États-Unis


B après avoir fait l’école de journalisme
A juste après son bac
C pendant ses études
3. Vous allez entendre le témoignage de Rémi Reverchon, journaliste sportif pour la chaîne de télévision beIN SPORT et co-animateur de l’émission NBA Extra. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois. Choisissez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple. 
 Voici le contenu sonore: https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_kozep/k_francia_19okt_fl.mp3
 22:25
17 Pour le moment, Rémi


B vit en France mais il va régulièrement aux États-Unis
A vit aux États-Unis et revient rarement en France
C vit en France et ne va plus aux États-Unis
3. Vous allez entendre le témoignage de Rémi Reverchon, journaliste sportif pour la chaîne de télévision beIN SPORT et co-animateur de l’émission NBA Extra. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois. Choisissez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple. 
 Voici le contenu sonore: https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_kozep/k_francia_19okt_fl.mp3
 22:25
18 Il trouve que le travail à la télé est


C facile
A stressant
B amusant
3. Vous allez entendre le témoignage de Rémi Reverchon, journaliste sportif pour la chaîne de télévision beIN SPORT et co-animateur de l’émission NBA Extra. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois. Choisissez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple. 
 Voici le contenu sonore: https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_kozep/k_francia_19okt_fl.mp3
 22:25
19 Rémi pense qu’un journaliste sportif


B doit lui-même aussi faire du sport
A ne doit pas forcément faire du sport
C doit avoir un passé sportif
3. Vous allez entendre le témoignage de Rémi Reverchon, journaliste sportif pour la chaîne de télévision beIN SPORT et co-animateur de l’émission NBA Extra. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois. Choisissez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple. 
 Voici le contenu sonore: https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_kozep/k_francia_19okt_fl.mp3
 22:25
20 Rémi dit qu’être supporter d’une équipe, cela


B complique le travail du journaliste sportif
C est indifférent pour le travail du journaliste sportif
A facilite le travail du journaliste sportif
3. Vous allez entendre le témoignage de Rémi Reverchon, journaliste sportif pour la chaîne de télévision beIN SPORT et co-animateur de l’émission NBA Extra. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois. Choisissez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple. 
 Voici le contenu sonore: https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_kozep/k_francia_19okt_fl.mp3
 22:25
21 Rémi pense que pour trouver du travail comme journaliste sportif,


A les études de journalisme sont importantes
C seule l’expérience compte
B les études de journalisme ne sont pas importantes
3. Vous allez entendre le témoignage de Rémi Reverchon, journaliste sportif pour la chaîne de télévision beIN SPORT et co-animateur de l’émission NBA Extra. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois. Choisissez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple. 
 Voici le contenu sonore: https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_kozep/k_francia_19okt_fl.mp3
 22:25
22 Rémi dit que se spécialiser dans un seul sport


C n’est pas un avantage pour trouver un job
B peut être utile pour trouver un bon job plus tard
A est un grand avantage pour les jeunes journalistes
3. Vous allez entendre le témoignage de Rémi Reverchon, journaliste sportif pour la chaîne de télévision beIN SPORT et co-animateur de l’émission NBA Extra. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois. Choisissez la bonne réponse. La réponse 0 vous servira d’exemple. 
 Voici le contenu sonore: https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_kozep/k_francia_19okt_fl.mp3
 22:25
23 Rémi Reverchon


B n’aime pas son travail
A aime son travail
C est indifférent à son travail
A foglalkozás befejeződött.

0