Bevezető
0/0 Pont
Francia emelt érettségi 2019. október Szövegértés 1.
0/0 Pont
Francia emelt érettségi 2019. október Szövegértés 2.
0/0 Pont
Francia emelt érettségi 2019. október Szövegértés 3.
0/0 Pont
Francia emelt érettségi 2019. október Nyelvhelyesség 1.
0/0 Pont
Francia emelt érettségi 2019. október Nyelvhelyesség 2.
0/0 Pont
Francia emelt érettségi 2019. október Nyelvhelyesség 3.
0/0 Pont
Francia emelt érettségi 2019. október Nyelvhelyesség 4.
0/0 Pont
Francia emelt érettségi 2019. október Hallott szöveg értése 1.
0/0 Pont
Francia emelt érettségi 2019. október Hallott szöveg értése 2.
0/0 Pont
Francia emelt érettségi 2019. október Hallott szöveg értése 3.
0/0 Pont
Bevezető

Kedves érettségire készülők! 
 
Az alábbi feladatsort gyakorlásra szánjuk. A feladatoknál helyes válaszként mindig a legoptimálisabbat adjuk meg, ettől függetlenül az érettségin elképzelhető más elfogadható megoldás is. A technikai korlátok miatt elképzelhető, hogy egyes esetekben a helyes válaszotokat nem fogadja el a rendszer. A szabad szavas válaszoknál a mondatok végére nem kell pontot tenni, a kis- és nagybetűket nem különbözteti meg a rendszer, az ékezeteket azonban igen. 
 
Ha bármelyik feladattal kapcsolatban kérdésetek lenne, keressétek bizalommal az feladatsor összeállítóját a franciatanar0911[kukac]gmail[pont]com címen!
1. Lisez le texte. Quelles informations avez-vous eues sur le chocolat Toblerone ? Répondez aux questions. La réponse 0 vous servira d’exemple.
Le chocolat Toblerone fête ses 100 ans 
 
     Le Toblerone fête son centenaire cette année. La barre triangulaire, appréciée pour sa combinaison entre chocolat au lait et masse blanche alliant miel et amandes, constitue l’une des marques suisses les plus connues dans le monde. Elle est exportée dans 120 pays. Aujourd’hui dans des mains américaines (Kraft Foods), la marque bernoise a lancé jeudi dans la ville fédérale les festivités de son siècle d’existence. Le lancement d’une exposition itinérante et la parution d’un livre viennent ponctuer un événement dédié à un produit qui a traversé l’histoire suisse durant le 20e siècle. 
 
     L’histoire de Tobler démarre en fait en 1867 avec l’ouverture par Jean Tobler d’une confiserie dans la capitale. En 1899, l’affaire prend de l’essor, Jean Tobler crée la chocolaterie Tobler, marquant le début de la phase industrielle. Un an après, le commerce est repris par Theodor, second fils de Jean. Theodor Tobler est donc l’homme par qui la célèbre barre arrive. 
 
     Le premier Toblerone remonte à l’année 1908, fabriqué sur le site historique de la société Tobler à la Länggasse. Il est le fruit du travail commun de Theodor Tobler et de son cousin Emil Baumann. Son nom désigne la contraction des mots Tobler et Torrone, nougat en italien.
 
     Dans les années 1920, l’entreprise emploie quelque 2000 personnes à Berne et l’étranger. Elle verse de confortables dividendes à ses actionnaires et développe une politique sociale à l’égard de son personnel. En 1970, Tobler s’associe avec la société neuchâteloise Suchard. 
 
     Douze ans plus tard, la nouvelle entité est acquise par l’industriel germano-suisse Klaus Jacobs pour former Jacobs Suchard, lui-même racheté en 1990 par l’américain Philip Morris qui l’intègre dans sa division alimentaire Kraft Foods.
 
     Les innovations se concentrent plutôt sur les dernières 40 années d’histoire. À partir de 1969, des emballages de diverses couleurs sont lancés. Dans les années 1990, le mini-Toblerone arrive sur le marché. Enfin, l’an dernier, la marque bernoise apporte un Toblerone complètement nouveau avec des raisins secs. 
 
     Depuis 1991, le Toblerone est exclusivement fabriqué dans l’usine de Berne-Brünnen. Auparavant, le site historique de production dans le quartier de Länggasse avait été cédé à l’Université de la ville fédérale.
 
     Aujourd’hui, il se fabrique pas moins de 35000 tonnes de Toblerone par an (une quantité qui a doublé au cours des douze dernières années), 2007 constituant à ce titre un record. La part des exportations atteint 96%. 
 
     Les explications sur l’origine du chocolat en triangles en forme de dents, agencés l’un derrière l’autre ne sont pas connues. Le secret de Theodor Tobler et de son cousin demeure.
 
   (www.rts.ch/info/suisse)


Qu’est-ce que vous avez appris sur… 
 
0 le propos du texte ? Toblerone fête    
1 la date du début de l’histoire de la société Toblerone ?   
2 le rôle de Jean Tobler ? Il a    
3 le rôle de Theodore Tobler dans l’histoire du chocolat Toblerone ?    
4 la fabrication du premier chocolat Toblerone ? (Donnez 2 informations.) C’était   ,  Il était    de    et de son cousin    
5 le nom Toblerone ? C’est    Tobler et Torrone,    
6 la relation entre Tobler et Suchard ?   
7 le rôle de Philip Morris ?    
8 sur les innovations des 40 dernières années ? (Donnez 2 exemples concrets.) Des emballages   , le mini   
9 le lieu de production actuel ?   
10 la signification de la forme du chocolat ?   
2. D’où viennent les noms de ces maladies qui font trembler la planète ? Lisez les textes, ensuite dites à quelles maladies correspondent les affirmations. La réponse 0 vous servira d’exemple.
Le virus Ebola
 
      Ebola, ce nom inspire la terreur… Il faut dire que la fièvre hémorragique transmise par ce virus est mortelle dans un cas sur deux. Ce virus se transmet par contact direct avec les liquides organiques d’une personne infectée. En mai dernier, une nouvelle épidémie s’est déclarée en République démocratique du Congo. Ce fut l’occasion de tester l’efficacité du vaccin présenté par l’Organisation mondiale de la santé fin 2016, après la précédente flambée qui avait fait officiellement 11315 morts entre 2013 et 2015 en Afrique de l’Ouest. Mais que signifie « Ebola » ? Le virus a été découvert en 1976 par le microbiologiste belge Peter Piot à Yambuku, village congolais au cœur de la forêt tropicale, où un mal inconnu avait fait près de 300 morts. Afin de ne pas stigmatiser la communauté en donnant son nom au virus, il a choisi celui de la rivière la plus proche sur une carte : la rivière Ebola.
 
 La maladie de Lyme 
 
     Cette infection bactérienne est transmise par les tiques. Mais d’où vient-elle ? De Lyme, paisible bourgade du Connecticut sur la côte Est des États-Unis. Cette ville fut, à la fin du 19e siècle, le berceau des peintres impressionnistes américains de retour de leur séjour en France. Mais elle doit surtout sa renommée mondiale à la découverte, en 1975, de 51 cas d’une forme inconnue d’arthrite chez les adultes et, encore plus surprenant, chez des enfants ayant apparemment subi des morsures d’insectes. L’origine de ces symptômes est finalement identifiée en 1982. La France a lancé en 2016 un plan national de lutte contre la maladie de Lyme, alors que plus de 545 000 cas étaient estimés dans l’Hexagone, selon le Réseau Sentinelles.
 
 Le virus Zika
 
      Le virus qui a affolé le Mexique lors des Jeux olympiques de Rio en 2016 a été découvert fortuitement en 1947 par des chercheurs qui travaillaient sur la fièvre jaune dans une petite forêt tropicale d’Ouganda, la forêt de Ziika. Le mot, dans la langue locale, signifie « envahi par la végétation » en français. Cet endroit appartient à un institut de recherche scientifique qui étudie spécifiquement les maladies portées par les multiples espèces de moustiques qui y résident. 
 
     D’abord identifié sur un singe infecté, Zika (désormais avec un seul « i ») a été trouvé chez l’homme pour la première fois en 1952, en Tanzanie. Ce virus est transmis par les moustiques du genre Aedes. Au Brésil, en 2015, des chercheurs ont établi un lien entre Zika et de nombreux cas de microcéphalie chez des nouveau-nés.
 
 Le virus du chikungunya 
 
     La France prend connaissance de l’existence de ce virus en 2005, lors de l’épidémie sur l’île de La Réunion, avec plusieurs centaines de milliers de cas. Comme Zika, le chikungunya est transmis par des piqûres de moustique et cause des douleurs articulaires aiguës. Mais la première épidémie de fièvre a été observée bien avant, en 1952, en Tanzanie. Cette région est habitée par l’ethnie des Makondé et « chikungunya » est un mot de leur langue pour « qui marche courbé en avant », évoquant justement les effets invalidants de la maladie sur le corps. Les tout premiers cas en métropole ont été enregistrés en 2010, dans le sud-est de la France. En cause, un nouveau venu sur le territoire : le moustique-tigre.
 
   (Ça m’intéresse ; août 2018)
0 C’est une infection virale


Zika
Lyme
Chikungunya
aucun
Ebola
2. D’où viennent les noms de ces maladies qui font trembler la planète ? Lisez les textes, ensuite dites à quelles maladies correspondent les affirmations. La réponse 0 vous servira d’exemple.
Le virus Ebola
 
      Ebola, ce nom inspire la terreur… Il faut dire que la fièvre hémorragique transmise par ce virus est mortelle dans un cas sur deux. Ce virus se transmet par contact direct avec les liquides organiques d’une personne infectée. En mai dernier, une nouvelle épidémie s’est déclarée en République démocratique du Congo. Ce fut l’occasion de tester l’efficacité du vaccin présenté par l’Organisation mondiale de la santé fin 2016, après la précédente flambée qui avait fait officiellement 11315 morts entre 2013 et 2015 en Afrique de l’Ouest. Mais que signifie « Ebola » ? Le virus a été découvert en 1976 par le microbiologiste belge Peter Piot à Yambuku, village congolais au cœur de la forêt tropicale, où un mal inconnu avait fait près de 300 morts. Afin de ne pas stigmatiser la communauté en donnant son nom au virus, il a choisi celui de la rivière la plus proche sur une carte : la rivière Ebola.
 
 La maladie de Lyme 
 
     Cette infection bactérienne est transmise par les tiques. Mais d’où vient-elle ? De Lyme, paisible bourgade du Connecticut sur la côte Est des États-Unis. Cette ville fut, à la fin du 19e siècle, le berceau des peintres impressionnistes américains de retour de leur séjour en France. Mais elle doit surtout sa renommée mondiale à la découverte, en 1975, de 51 cas d’une forme inconnue d’arthrite chez les adultes et, encore plus surprenant, chez des enfants ayant apparemment subi des morsures d’insectes. L’origine de ces symptômes est finalement identifiée en 1982. La France a lancé en 2016 un plan national de lutte contre la maladie de Lyme, alors que plus de 545 000 cas étaient estimés dans l’Hexagone, selon le Réseau Sentinelles.
 
 Le virus Zika
 
      Le virus qui a affolé le Mexique lors des Jeux olympiques de Rio en 2016 a été découvert fortuitement en 1947 par des chercheurs qui travaillaient sur la fièvre jaune dans une petite forêt tropicale d’Ouganda, la forêt de Ziika. Le mot, dans la langue locale, signifie « envahi par la végétation » en français. Cet endroit appartient à un institut de recherche scientifique qui étudie spécifiquement les maladies portées par les multiples espèces de moustiques qui y résident. 
 
     D’abord identifié sur un singe infecté, Zika (désormais avec un seul « i ») a été trouvé chez l’homme pour la première fois en 1952, en Tanzanie. Ce virus est transmis par les moustiques du genre Aedes. Au Brésil, en 2015, des chercheurs ont établi un lien entre Zika et de nombreux cas de microcéphalie chez des nouveau-nés.
 
 Le virus du chikungunya 
 
     La France prend connaissance de l’existence de ce virus en 2005, lors de l’épidémie sur l’île de La Réunion, avec plusieurs centaines de milliers de cas. Comme Zika, le chikungunya est transmis par des piqûres de moustique et cause des douleurs articulaires aiguës. Mais la première épidémie de fièvre a été observée bien avant, en 1952, en Tanzanie. Cette région est habitée par l’ethnie des Makondé et « chikungunya » est un mot de leur langue pour « qui marche courbé en avant », évoquant justement les effets invalidants de la maladie sur le corps. Les tout premiers cas en métropole ont été enregistrés en 2010, dans le sud-est de la France. En cause, un nouveau venu sur le territoire : le moustique-tigre.
 
   (Ça m’intéresse ; août 2018)
11 C’est une maladie qui tue un malade sur deux


Zika
Lyme
aucun
Ebola
Chikungunya
2. D’où viennent les noms de ces maladies qui font trembler la planète ? Lisez les textes, ensuite dites à quelles maladies correspondent les affirmations. La réponse 0 vous servira d’exemple.
Le virus Ebola
 
      Ebola, ce nom inspire la terreur… Il faut dire que la fièvre hémorragique transmise par ce virus est mortelle dans un cas sur deux. Ce virus se transmet par contact direct avec les liquides organiques d’une personne infectée. En mai dernier, une nouvelle épidémie s’est déclarée en République démocratique du Congo. Ce fut l’occasion de tester l’efficacité du vaccin présenté par l’Organisation mondiale de la santé fin 2016, après la précédente flambée qui avait fait officiellement 11315 morts entre 2013 et 2015 en Afrique de l’Ouest. Mais que signifie « Ebola » ? Le virus a été découvert en 1976 par le microbiologiste belge Peter Piot à Yambuku, village congolais au cœur de la forêt tropicale, où un mal inconnu avait fait près de 300 morts. Afin de ne pas stigmatiser la communauté en donnant son nom au virus, il a choisi celui de la rivière la plus proche sur une carte : la rivière Ebola.
 
 La maladie de Lyme 
 
     Cette infection bactérienne est transmise par les tiques. Mais d’où vient-elle ? De Lyme, paisible bourgade du Connecticut sur la côte Est des États-Unis. Cette ville fut, à la fin du 19e siècle, le berceau des peintres impressionnistes américains de retour de leur séjour en France. Mais elle doit surtout sa renommée mondiale à la découverte, en 1975, de 51 cas d’une forme inconnue d’arthrite chez les adultes et, encore plus surprenant, chez des enfants ayant apparemment subi des morsures d’insectes. L’origine de ces symptômes est finalement identifiée en 1982. La France a lancé en 2016 un plan national de lutte contre la maladie de Lyme, alors que plus de 545 000 cas étaient estimés dans l’Hexagone, selon le Réseau Sentinelles.
 
 Le virus Zika
 
      Le virus qui a affolé le Mexique lors des Jeux olympiques de Rio en 2016 a été découvert fortuitement en 1947 par des chercheurs qui travaillaient sur la fièvre jaune dans une petite forêt tropicale d’Ouganda, la forêt de Ziika. Le mot, dans la langue locale, signifie « envahi par la végétation » en français. Cet endroit appartient à un institut de recherche scientifique qui étudie spécifiquement les maladies portées par les multiples espèces de moustiques qui y résident. 
 
     D’abord identifié sur un singe infecté, Zika (désormais avec un seul « i ») a été trouvé chez l’homme pour la première fois en 1952, en Tanzanie. Ce virus est transmis par les moustiques du genre Aedes. Au Brésil, en 2015, des chercheurs ont établi un lien entre Zika et de nombreux cas de microcéphalie chez des nouveau-nés.
 
 Le virus du chikungunya 
 
     La France prend connaissance de l’existence de ce virus en 2005, lors de l’épidémie sur l’île de La Réunion, avec plusieurs centaines de milliers de cas. Comme Zika, le chikungunya est transmis par des piqûres de moustique et cause des douleurs articulaires aiguës. Mais la première épidémie de fièvre a été observée bien avant, en 1952, en Tanzanie. Cette région est habitée par l’ethnie des Makondé et « chikungunya » est un mot de leur langue pour « qui marche courbé en avant », évoquant justement les effets invalidants de la maladie sur le corps. Les tout premiers cas en métropole ont été enregistrés en 2010, dans le sud-est de la France. En cause, un nouveau venu sur le territoire : le moustique-tigre.
 
   (Ça m’intéresse ; août 2018)
12 La maladie porte le nom d’un cours d’eau


Zika
Chikungunya
Ebola
aucun
Lyme
2. D’où viennent les noms de ces maladies qui font trembler la planète ? Lisez les textes, ensuite dites à quelles maladies correspondent les affirmations. La réponse 0 vous servira d’exemple.
Le virus Ebola
 
      Ebola, ce nom inspire la terreur… Il faut dire que la fièvre hémorragique transmise par ce virus est mortelle dans un cas sur deux. Ce virus se transmet par contact direct avec les liquides organiques d’une personne infectée. En mai dernier, une nouvelle épidémie s’est déclarée en République démocratique du Congo. Ce fut l’occasion de tester l’efficacité du vaccin présenté par l’Organisation mondiale de la santé fin 2016, après la précédente flambée qui avait fait officiellement 11315 morts entre 2013 et 2015 en Afrique de l’Ouest. Mais que signifie « Ebola » ? Le virus a été découvert en 1976 par le microbiologiste belge Peter Piot à Yambuku, village congolais au cœur de la forêt tropicale, où un mal inconnu avait fait près de 300 morts. Afin de ne pas stigmatiser la communauté en donnant son nom au virus, il a choisi celui de la rivière la plus proche sur une carte : la rivière Ebola.
 
 La maladie de Lyme 
 
     Cette infection bactérienne est transmise par les tiques. Mais d’où vient-elle ? De Lyme, paisible bourgade du Connecticut sur la côte Est des États-Unis. Cette ville fut, à la fin du 19e siècle, le berceau des peintres impressionnistes américains de retour de leur séjour en France. Mais elle doit surtout sa renommée mondiale à la découverte, en 1975, de 51 cas d’une forme inconnue d’arthrite chez les adultes et, encore plus surprenant, chez des enfants ayant apparemment subi des morsures d’insectes. L’origine de ces symptômes est finalement identifiée en 1982. La France a lancé en 2016 un plan national de lutte contre la maladie de Lyme, alors que plus de 545 000 cas étaient estimés dans l’Hexagone, selon le Réseau Sentinelles.
 
 Le virus Zika
 
      Le virus qui a affolé le Mexique lors des Jeux olympiques de Rio en 2016 a été découvert fortuitement en 1947 par des chercheurs qui travaillaient sur la fièvre jaune dans une petite forêt tropicale d’Ouganda, la forêt de Ziika. Le mot, dans la langue locale, signifie « envahi par la végétation » en français. Cet endroit appartient à un institut de recherche scientifique qui étudie spécifiquement les maladies portées par les multiples espèces de moustiques qui y résident. 
 
     D’abord identifié sur un singe infecté, Zika (désormais avec un seul « i ») a été trouvé chez l’homme pour la première fois en 1952, en Tanzanie. Ce virus est transmis par les moustiques du genre Aedes. Au Brésil, en 2015, des chercheurs ont établi un lien entre Zika et de nombreux cas de microcéphalie chez des nouveau-nés.
 
 Le virus du chikungunya 
 
     La France prend connaissance de l’existence de ce virus en 2005, lors de l’épidémie sur l’île de La Réunion, avec plusieurs centaines de milliers de cas. Comme Zika, le chikungunya est transmis par des piqûres de moustique et cause des douleurs articulaires aiguës. Mais la première épidémie de fièvre a été observée bien avant, en 1952, en Tanzanie. Cette région est habitée par l’ethnie des Makondé et « chikungunya » est un mot de leur langue pour « qui marche courbé en avant », évoquant justement les effets invalidants de la maladie sur le corps. Les tout premiers cas en métropole ont été enregistrés en 2010, dans le sud-est de la France. En cause, un nouveau venu sur le territoire : le moustique-tigre.
 
   (Ça m’intéresse ; août 2018)
13 Elle porte le nom de la forêt dans laquelle elle a été détectée pour la première fois


Ebola
Zika
aucun
Chikungunya
Lyme
2. D’où viennent les noms de ces maladies qui font trembler la planète ? Lisez les textes, ensuite dites à quelles maladies correspondent les affirmations. La réponse 0 vous servira d’exemple.
Le virus Ebola
 
      Ebola, ce nom inspire la terreur… Il faut dire que la fièvre hémorragique transmise par ce virus est mortelle dans un cas sur deux. Ce virus se transmet par contact direct avec les liquides organiques d’une personne infectée. En mai dernier, une nouvelle épidémie s’est déclarée en République démocratique du Congo. Ce fut l’occasion de tester l’efficacité du vaccin présenté par l’Organisation mondiale de la santé fin 2016, après la précédente flambée qui avait fait officiellement 11315 morts entre 2013 et 2015 en Afrique de l’Ouest. Mais que signifie « Ebola » ? Le virus a été découvert en 1976 par le microbiologiste belge Peter Piot à Yambuku, village congolais au cœur de la forêt tropicale, où un mal inconnu avait fait près de 300 morts. Afin de ne pas stigmatiser la communauté en donnant son nom au virus, il a choisi celui de la rivière la plus proche sur une carte : la rivière Ebola.
 
 La maladie de Lyme 
 
     Cette infection bactérienne est transmise par les tiques. Mais d’où vient-elle ? De Lyme, paisible bourgade du Connecticut sur la côte Est des États-Unis. Cette ville fut, à la fin du 19e siècle, le berceau des peintres impressionnistes américains de retour de leur séjour en France. Mais elle doit surtout sa renommée mondiale à la découverte, en 1975, de 51 cas d’une forme inconnue d’arthrite chez les adultes et, encore plus surprenant, chez des enfants ayant apparemment subi des morsures d’insectes. L’origine de ces symptômes est finalement identifiée en 1982. La France a lancé en 2016 un plan national de lutte contre la maladie de Lyme, alors que plus de 545 000 cas étaient estimés dans l’Hexagone, selon le Réseau Sentinelles.
 
 Le virus Zika
 
      Le virus qui a affolé le Mexique lors des Jeux olympiques de Rio en 2016 a été découvert fortuitement en 1947 par des chercheurs qui travaillaient sur la fièvre jaune dans une petite forêt tropicale d’Ouganda, la forêt de Ziika. Le mot, dans la langue locale, signifie « envahi par la végétation » en français. Cet endroit appartient à un institut de recherche scientifique qui étudie spécifiquement les maladies portées par les multiples espèces de moustiques qui y résident. 
 
     D’abord identifié sur un singe infecté, Zika (désormais avec un seul « i ») a été trouvé chez l’homme pour la première fois en 1952, en Tanzanie. Ce virus est transmis par les moustiques du genre Aedes. Au Brésil, en 2015, des chercheurs ont établi un lien entre Zika et de nombreux cas de microcéphalie chez des nouveau-nés.
 
 Le virus du chikungunya 
 
     La France prend connaissance de l’existence de ce virus en 2005, lors de l’épidémie sur l’île de La Réunion, avec plusieurs centaines de milliers de cas. Comme Zika, le chikungunya est transmis par des piqûres de moustique et cause des douleurs articulaires aiguës. Mais la première épidémie de fièvre a été observée bien avant, en 1952, en Tanzanie. Cette région est habitée par l’ethnie des Makondé et « chikungunya » est un mot de leur langue pour « qui marche courbé en avant », évoquant justement les effets invalidants de la maladie sur le corps. Les tout premiers cas en métropole ont été enregistrés en 2010, dans le sud-est de la France. En cause, un nouveau venu sur le territoire : le moustique-tigre.
 
   (Ça m’intéresse ; août 2018)
14 La contamination passe par un insecte


aucun
Ebola
Zika
Chikungunya
Lyme
2. D’où viennent les noms de ces maladies qui font trembler la planète ? Lisez les textes, ensuite dites à quelles maladies correspondent les affirmations. La réponse 0 vous servira d’exemple.
Le virus Ebola
 
      Ebola, ce nom inspire la terreur… Il faut dire que la fièvre hémorragique transmise par ce virus est mortelle dans un cas sur deux. Ce virus se transmet par contact direct avec les liquides organiques d’une personne infectée. En mai dernier, une nouvelle épidémie s’est déclarée en République démocratique du Congo. Ce fut l’occasion de tester l’efficacité du vaccin présenté par l’Organisation mondiale de la santé fin 2016, après la précédente flambée qui avait fait officiellement 11315 morts entre 2013 et 2015 en Afrique de l’Ouest. Mais que signifie « Ebola » ? Le virus a été découvert en 1976 par le microbiologiste belge Peter Piot à Yambuku, village congolais au cœur de la forêt tropicale, où un mal inconnu avait fait près de 300 morts. Afin de ne pas stigmatiser la communauté en donnant son nom au virus, il a choisi celui de la rivière la plus proche sur une carte : la rivière Ebola.
 
 La maladie de Lyme 
 
     Cette infection bactérienne est transmise par les tiques. Mais d’où vient-elle ? De Lyme, paisible bourgade du Connecticut sur la côte Est des États-Unis. Cette ville fut, à la fin du 19e siècle, le berceau des peintres impressionnistes américains de retour de leur séjour en France. Mais elle doit surtout sa renommée mondiale à la découverte, en 1975, de 51 cas d’une forme inconnue d’arthrite chez les adultes et, encore plus surprenant, chez des enfants ayant apparemment subi des morsures d’insectes. L’origine de ces symptômes est finalement identifiée en 1982. La France a lancé en 2016 un plan national de lutte contre la maladie de Lyme, alors que plus de 545 000 cas étaient estimés dans l’Hexagone, selon le Réseau Sentinelles.
 
 Le virus Zika
 
      Le virus qui a affolé le Mexique lors des Jeux olympiques de Rio en 2016 a été découvert fortuitement en 1947 par des chercheurs qui travaillaient sur la fièvre jaune dans une petite forêt tropicale d’Ouganda, la forêt de Ziika. Le mot, dans la langue locale, signifie « envahi par la végétation » en français. Cet endroit appartient à un institut de recherche scientifique qui étudie spécifiquement les maladies portées par les multiples espèces de moustiques qui y résident. 
 
     D’abord identifié sur un singe infecté, Zika (désormais avec un seul « i ») a été trouvé chez l’homme pour la première fois en 1952, en Tanzanie. Ce virus est transmis par les moustiques du genre Aedes. Au Brésil, en 2015, des chercheurs ont établi un lien entre Zika et de nombreux cas de microcéphalie chez des nouveau-nés.
 
 Le virus du chikungunya 
 
     La France prend connaissance de l’existence de ce virus en 2005, lors de l’épidémie sur l’île de La Réunion, avec plusieurs centaines de milliers de cas. Comme Zika, le chikungunya est transmis par des piqûres de moustique et cause des douleurs articulaires aiguës. Mais la première épidémie de fièvre a été observée bien avant, en 1952, en Tanzanie. Cette région est habitée par l’ethnie des Makondé et « chikungunya » est un mot de leur langue pour « qui marche courbé en avant », évoquant justement les effets invalidants de la maladie sur le corps. Les tout premiers cas en métropole ont été enregistrés en 2010, dans le sud-est de la France. En cause, un nouveau venu sur le territoire : le moustique-tigre.
 
   (Ça m’intéresse ; août 2018)
15 On a découvert les premiers cas au 21e siècle


Lyme
Ebola
aucun
Zika
Chikungunya
2. D’où viennent les noms de ces maladies qui font trembler la planète ? Lisez les textes, ensuite dites à quelles maladies correspondent les affirmations. La réponse 0 vous servira d’exemple.
Le virus Ebola
 
      Ebola, ce nom inspire la terreur… Il faut dire que la fièvre hémorragique transmise par ce virus est mortelle dans un cas sur deux. Ce virus se transmet par contact direct avec les liquides organiques d’une personne infectée. En mai dernier, une nouvelle épidémie s’est déclarée en République démocratique du Congo. Ce fut l’occasion de tester l’efficacité du vaccin présenté par l’Organisation mondiale de la santé fin 2016, après la précédente flambée qui avait fait officiellement 11315 morts entre 2013 et 2015 en Afrique de l’Ouest. Mais que signifie « Ebola » ? Le virus a été découvert en 1976 par le microbiologiste belge Peter Piot à Yambuku, village congolais au cœur de la forêt tropicale, où un mal inconnu avait fait près de 300 morts. Afin de ne pas stigmatiser la communauté en donnant son nom au virus, il a choisi celui de la rivière la plus proche sur une carte : la rivière Ebola.
 
 La maladie de Lyme 
 
     Cette infection bactérienne est transmise par les tiques. Mais d’où vient-elle ? De Lyme, paisible bourgade du Connecticut sur la côte Est des États-Unis. Cette ville fut, à la fin du 19e siècle, le berceau des peintres impressionnistes américains de retour de leur séjour en France. Mais elle doit surtout sa renommée mondiale à la découverte, en 1975, de 51 cas d’une forme inconnue d’arthrite chez les adultes et, encore plus surprenant, chez des enfants ayant apparemment subi des morsures d’insectes. L’origine de ces symptômes est finalement identifiée en 1982. La France a lancé en 2016 un plan national de lutte contre la maladie de Lyme, alors que plus de 545 000 cas étaient estimés dans l’Hexagone, selon le Réseau Sentinelles.
 
 Le virus Zika
 
      Le virus qui a affolé le Mexique lors des Jeux olympiques de Rio en 2016 a été découvert fortuitement en 1947 par des chercheurs qui travaillaient sur la fièvre jaune dans une petite forêt tropicale d’Ouganda, la forêt de Ziika. Le mot, dans la langue locale, signifie « envahi par la végétation » en français. Cet endroit appartient à un institut de recherche scientifique qui étudie spécifiquement les maladies portées par les multiples espèces de moustiques qui y résident. 
 
     D’abord identifié sur un singe infecté, Zika (désormais avec un seul « i ») a été trouvé chez l’homme pour la première fois en 1952, en Tanzanie. Ce virus est transmis par les moustiques du genre Aedes. Au Brésil, en 2015, des chercheurs ont établi un lien entre Zika et de nombreux cas de microcéphalie chez des nouveau-nés.
 
 Le virus du chikungunya 
 
     La France prend connaissance de l’existence de ce virus en 2005, lors de l’épidémie sur l’île de La Réunion, avec plusieurs centaines de milliers de cas. Comme Zika, le chikungunya est transmis par des piqûres de moustique et cause des douleurs articulaires aiguës. Mais la première épidémie de fièvre a été observée bien avant, en 1952, en Tanzanie. Cette région est habitée par l’ethnie des Makondé et « chikungunya » est un mot de leur langue pour « qui marche courbé en avant », évoquant justement les effets invalidants de la maladie sur le corps. Les tout premiers cas en métropole ont été enregistrés en 2010, dans le sud-est de la France. En cause, un nouveau venu sur le territoire : le moustique-tigre.
 
   (Ça m’intéresse ; août 2018)
16 Son nom fait allusion aux symptômes physiques


Zika
aucun
Lyme
Ebola
Chikungunya
2. D’où viennent les noms de ces maladies qui font trembler la planète ? Lisez les textes, ensuite dites à quelles maladies correspondent les affirmations. La réponse 0 vous servira d’exemple.
Le virus Ebola
 
      Ebola, ce nom inspire la terreur… Il faut dire que la fièvre hémorragique transmise par ce virus est mortelle dans un cas sur deux. Ce virus se transmet par contact direct avec les liquides organiques d’une personne infectée. En mai dernier, une nouvelle épidémie s’est déclarée en République démocratique du Congo. Ce fut l’occasion de tester l’efficacité du vaccin présenté par l’Organisation mondiale de la santé fin 2016, après la précédente flambée qui avait fait officiellement 11315 morts entre 2013 et 2015 en Afrique de l’Ouest. Mais que signifie « Ebola » ? Le virus a été découvert en 1976 par le microbiologiste belge Peter Piot à Yambuku, village congolais au cœur de la forêt tropicale, où un mal inconnu avait fait près de 300 morts. Afin de ne pas stigmatiser la communauté en donnant son nom au virus, il a choisi celui de la rivière la plus proche sur une carte : la rivière Ebola.
 
 La maladie de Lyme 
 
     Cette infection bactérienne est transmise par les tiques. Mais d’où vient-elle ? De Lyme, paisible bourgade du Connecticut sur la côte Est des États-Unis. Cette ville fut, à la fin du 19e siècle, le berceau des peintres impressionnistes américains de retour de leur séjour en France. Mais elle doit surtout sa renommée mondiale à la découverte, en 1975, de 51 cas d’une forme inconnue d’arthrite chez les adultes et, encore plus surprenant, chez des enfants ayant apparemment subi des morsures d’insectes. L’origine de ces symptômes est finalement identifiée en 1982. La France a lancé en 2016 un plan national de lutte contre la maladie de Lyme, alors que plus de 545 000 cas étaient estimés dans l’Hexagone, selon le Réseau Sentinelles.
 
 Le virus Zika
 
      Le virus qui a affolé le Mexique lors des Jeux olympiques de Rio en 2016 a été découvert fortuitement en 1947 par des chercheurs qui travaillaient sur la fièvre jaune dans une petite forêt tropicale d’Ouganda, la forêt de Ziika. Le mot, dans la langue locale, signifie « envahi par la végétation » en français. Cet endroit appartient à un institut de recherche scientifique qui étudie spécifiquement les maladies portées par les multiples espèces de moustiques qui y résident. 
 
     D’abord identifié sur un singe infecté, Zika (désormais avec un seul « i ») a été trouvé chez l’homme pour la première fois en 1952, en Tanzanie. Ce virus est transmis par les moustiques du genre Aedes. Au Brésil, en 2015, des chercheurs ont établi un lien entre Zika et de nombreux cas de microcéphalie chez des nouveau-nés.
 
 Le virus du chikungunya 
 
     La France prend connaissance de l’existence de ce virus en 2005, lors de l’épidémie sur l’île de La Réunion, avec plusieurs centaines de milliers de cas. Comme Zika, le chikungunya est transmis par des piqûres de moustique et cause des douleurs articulaires aiguës. Mais la première épidémie de fièvre a été observée bien avant, en 1952, en Tanzanie. Cette région est habitée par l’ethnie des Makondé et « chikungunya » est un mot de leur langue pour « qui marche courbé en avant », évoquant justement les effets invalidants de la maladie sur le corps. Les tout premiers cas en métropole ont été enregistrés en 2010, dans le sud-est de la France. En cause, un nouveau venu sur le territoire : le moustique-tigre.
 
   (Ça m’intéresse ; août 2018)
17 La première victime identifiée a été un animal


Chikungunya
aucun
Ebola
Lyme
Zika
2. D’où viennent les noms de ces maladies qui font trembler la planète ? Lisez les textes, ensuite dites à quelles maladies correspondent les affirmations. La réponse 0 vous servira d’exemple.
Le virus Ebola
 
      Ebola, ce nom inspire la terreur… Il faut dire que la fièvre hémorragique transmise par ce virus est mortelle dans un cas sur deux. Ce virus se transmet par contact direct avec les liquides organiques d’une personne infectée. En mai dernier, une nouvelle épidémie s’est déclarée en République démocratique du Congo. Ce fut l’occasion de tester l’efficacité du vaccin présenté par l’Organisation mondiale de la santé fin 2016, après la précédente flambée qui avait fait officiellement 11315 morts entre 2013 et 2015 en Afrique de l’Ouest. Mais que signifie « Ebola » ? Le virus a été découvert en 1976 par le microbiologiste belge Peter Piot à Yambuku, village congolais au cœur de la forêt tropicale, où un mal inconnu avait fait près de 300 morts. Afin de ne pas stigmatiser la communauté en donnant son nom au virus, il a choisi celui de la rivière la plus proche sur une carte : la rivière Ebola.
 
 La maladie de Lyme 
 
     Cette infection bactérienne est transmise par les tiques. Mais d’où vient-elle ? De Lyme, paisible bourgade du Connecticut sur la côte Est des États-Unis. Cette ville fut, à la fin du 19e siècle, le berceau des peintres impressionnistes américains de retour de leur séjour en France. Mais elle doit surtout sa renommée mondiale à la découverte, en 1975, de 51 cas d’une forme inconnue d’arthrite chez les adultes et, encore plus surprenant, chez des enfants ayant apparemment subi des morsures d’insectes. L’origine de ces symptômes est finalement identifiée en 1982. La France a lancé en 2016 un plan national de lutte contre la maladie de Lyme, alors que plus de 545 000 cas étaient estimés dans l’Hexagone, selon le Réseau Sentinelles.
 
 Le virus Zika
 
      Le virus qui a affolé le Mexique lors des Jeux olympiques de Rio en 2016 a été découvert fortuitement en 1947 par des chercheurs qui travaillaient sur la fièvre jaune dans une petite forêt tropicale d’Ouganda, la forêt de Ziika. Le mot, dans la langue locale, signifie « envahi par la végétation » en français. Cet endroit appartient à un institut de recherche scientifique qui étudie spécifiquement les maladies portées par les multiples espèces de moustiques qui y résident. 
 
     D’abord identifié sur un singe infecté, Zika (désormais avec un seul « i ») a été trouvé chez l’homme pour la première fois en 1952, en Tanzanie. Ce virus est transmis par les moustiques du genre Aedes. Au Brésil, en 2015, des chercheurs ont établi un lien entre Zika et de nombreux cas de microcéphalie chez des nouveau-nés.
 
 Le virus du chikungunya 
 
     La France prend connaissance de l’existence de ce virus en 2005, lors de l’épidémie sur l’île de La Réunion, avec plusieurs centaines de milliers de cas. Comme Zika, le chikungunya est transmis par des piqûres de moustique et cause des douleurs articulaires aiguës. Mais la première épidémie de fièvre a été observée bien avant, en 1952, en Tanzanie. Cette région est habitée par l’ethnie des Makondé et « chikungunya » est un mot de leur langue pour « qui marche courbé en avant », évoquant justement les effets invalidants de la maladie sur le corps. Les tout premiers cas en métropole ont été enregistrés en 2010, dans le sud-est de la France. En cause, un nouveau venu sur le territoire : le moustique-tigre.
 
   (Ça m’intéresse ; août 2018)
18 Des cas ont été détectés en France


aucun
Lyme
Chikungunya
Ebola
Zika
2. D’où viennent les noms de ces maladies qui font trembler la planète ? Lisez les textes, ensuite dites à quelles maladies correspondent les affirmations. La réponse 0 vous servira d’exemple.
Le virus Ebola
 
      Ebola, ce nom inspire la terreur… Il faut dire que la fièvre hémorragique transmise par ce virus est mortelle dans un cas sur deux. Ce virus se transmet par contact direct avec les liquides organiques d’une personne infectée. En mai dernier, une nouvelle épidémie s’est déclarée en République démocratique du Congo. Ce fut l’occasion de tester l’efficacité du vaccin présenté par l’Organisation mondiale de la santé fin 2016, après la précédente flambée qui avait fait officiellement 11315 morts entre 2013 et 2015 en Afrique de l’Ouest. Mais que signifie « Ebola » ? Le virus a été découvert en 1976 par le microbiologiste belge Peter Piot à Yambuku, village congolais au cœur de la forêt tropicale, où un mal inconnu avait fait près de 300 morts. Afin de ne pas stigmatiser la communauté en donnant son nom au virus, il a choisi celui de la rivière la plus proche sur une carte : la rivière Ebola.
 
 La maladie de Lyme 
 
     Cette infection bactérienne est transmise par les tiques. Mais d’où vient-elle ? De Lyme, paisible bourgade du Connecticut sur la côte Est des États-Unis. Cette ville fut, à la fin du 19e siècle, le berceau des peintres impressionnistes américains de retour de leur séjour en France. Mais elle doit surtout sa renommée mondiale à la découverte, en 1975, de 51 cas d’une forme inconnue d’arthrite chez les adultes et, encore plus surprenant, chez des enfants ayant apparemment subi des morsures d’insectes. L’origine de ces symptômes est finalement identifiée en 1982. La France a lancé en 2016 un plan national de lutte contre la maladie de Lyme, alors que plus de 545 000 cas étaient estimés dans l’Hexagone, selon le Réseau Sentinelles.
 
 Le virus Zika
 
      Le virus qui a affolé le Mexique lors des Jeux olympiques de Rio en 2016 a été découvert fortuitement en 1947 par des chercheurs qui travaillaient sur la fièvre jaune dans une petite forêt tropicale d’Ouganda, la forêt de Ziika. Le mot, dans la langue locale, signifie « envahi par la végétation » en français. Cet endroit appartient à un institut de recherche scientifique qui étudie spécifiquement les maladies portées par les multiples espèces de moustiques qui y résident. 
 
     D’abord identifié sur un singe infecté, Zika (désormais avec un seul « i ») a été trouvé chez l’homme pour la première fois en 1952, en Tanzanie. Ce virus est transmis par les moustiques du genre Aedes. Au Brésil, en 2015, des chercheurs ont établi un lien entre Zika et de nombreux cas de microcéphalie chez des nouveau-nés.
 
 Le virus du chikungunya 
 
     La France prend connaissance de l’existence de ce virus en 2005, lors de l’épidémie sur l’île de La Réunion, avec plusieurs centaines de milliers de cas. Comme Zika, le chikungunya est transmis par des piqûres de moustique et cause des douleurs articulaires aiguës. Mais la première épidémie de fièvre a été observée bien avant, en 1952, en Tanzanie. Cette région est habitée par l’ethnie des Makondé et « chikungunya » est un mot de leur langue pour « qui marche courbé en avant », évoquant justement les effets invalidants de la maladie sur le corps. Les tout premiers cas en métropole ont été enregistrés en 2010, dans le sud-est de la France. En cause, un nouveau venu sur le territoire : le moustique-tigre.
 
   (Ça m’intéresse ; août 2018)
19 Il y a eu 11315 morts à cause d’un vaccin à l’essai


Lyme
Ebola
Zika
aucun
Chikungunya
3. À Rio de Janeiro, au Brésil, des millions de pièces de la collection du musée national ont disparu dans un incendie. L’origine de ce drame est encore inconnue. Mais un tel accident pourrait-il se produire en France ? Pierre Dubreuil a répondu à 1jour1actu. Lisez l’interview et remettez les questions à leur place originale. La réponse 0 vous servira d’exemple.
 Ton activité ici: Écris les lettres dans les cases vides!
A Pour revenir aux incendies, expliquez-nous comment on protège nos musées.
B Mais si les connaissances scientifiques ont déjà été tirées de toutes les pièces que vous conservez, pourquoi serait-il grave qu’elles disparaissent ?
C Quelle est votre fonction ? 
D Pourquoi est-ce si important de protéger notre patrimoine ? 
E A-t-on déjà vécu une telle perte dans le patrimoine en France ? 
F Votre musée comprend un nombre très important de squelettes, d’animaux empaillés, de plantes, de fossiles, etc. Qu’avez-vous prévu pour garder leurs traces en cas d’accident ? 
G L’incendie du musée du Brésil a été ravageur. A-t-on une idée de ce que cela aurait donné si la même chose était arrivée en France ? 
H Quels sont les risques qui pèsent sur les musées ? Le feu est-il l’élément le plus redouté ?


    
 – Je suis directeur général délégué du Muséum national d’histoire naturelle, à Paris. 
 
   
– En France aussi, ça aurait été une catastrophe. C’est comme si la galerie de paléontologie
du Muséum d’histoire naturelle, une partie du musée du Louvre, le musée de l’Homme et
la Grande Galerie de l’évolution avaient brûlé… 
 
   
 – Non, pas à ma connaissance, et heureusement car, au Brésil, c’est catastrophique. On a
perdu des trésors de l’humanité, comme le premier squelette humain découvert en
Amérique du Sud. Ce sont des pièces de collection uniques. 
 
 
 – Il y a les incendies, comme à Rio, mais on peut craindre aussi les inondations. La galerie
de paléontologie du Muséum d’histoire naturelle de Paris, par exemple, est située au bord
de la Seine. Il faut donc faire attention aux débordements. En 2016, lors de la crue du
fleuve, on a dû éloigner les collections qui étaient menacées. 
 
   
 – Ils sont surveillés 24 heures sur 24 par des équipes exclusivement chargées de la sécurité
incendie. Elles sont en lien direct avec le poste de contrôle. Et lui-même est relié par
téléphone à la caserne des pompiers. Les pompiers peuvent donc intervenir très
rapidement en cas d’incendie. Il y a aussi des portes coupe-feu, pour éviter que le feu ne
se propage, des détecteurs de fumée et des centaines d’extincteurs. 
 
   
 – Nous sommes en train de numériser le plus grand herbier du monde qui compte 6 millions
de planches. Pour cela, on scanne les planches de l’herbier. Ainsi, en cas d’incendie, ce
sont des informations que l’on aura sauvegardées dans nos ordinateurs. 
 
   
 – C’est grâce à cela que l’on peut comprendre l’évolution de notre espèce. Le squelette d’un
homme préhistorique, par exemple, nous apprend comment les hommes vivaient à cette
époque, son environnement, son alimentation, etc. 
 
   
 – Parce que les techniques scientifiques évoluent. Aujourd’hui, nous possédons des
scanners très puissants qui nous apportent des informations qu’on n’avait pas avant.
Ainsi, quand un squelette est détruit, il ne peut définitivement plus rien nous apprendre.
Vous comprenez pourquoi ce qui s’est passé à Rio est un tel drame. 
 
 (www.1jour1actu.com)
1. Complétez le texte avec les prépositions qui conviennent. S’il ne faut rien mettre, mettez rien. La réponse 0 vous servira d’exemple. 


     Alors qu’une vague de chaleur déferle sur le monde, chacun essaie   lutter    ces
températures dantesques. Mais n’oublions pas nos compagnons à quatre pattes qui, eux aussi,
souffrent    ces températures caniculaires. 
 
     La semaine dernière, la Grande-Bretagne s’est émue à l’annonce du décès d’un berger
allemand. Il a fait une crise cardiaque suite    sa promenade, alors qu’il n’avait aucun
souci de santé. Cette disparition nous rappelle qu’il est primordial de respecter quelques
précautions pour protéger    nos animaux. 
 
     On ne laisse pas son animal n’importe où
Même s’il est tentant    laisser son chien dans la voiture le temps de faire une course, on
ne le fait pas en plein été. Et encore moins lorsque les températures sont caniculaires.
Il ne faudra pas laisser non plus les chats lézarder trop longtemps au soleil. On leur laisse
également l’accès aux pièces les plus fraîches, et notamment la salle de bain pour qu’ils puissent
profiter    sa fraîcheur.
On choisit les bonnes heures de promenade 
 
     On choisit de faire des balades sur des chemins dont le revêtement ne risque pas    brûler
leurs pattes. Ainsi, on préfère les pelouses et les lieux ombragés. On pensera aussi    réduire le temps de la promenade afin de ne pas les fatiguer. On ménage ainsi leur organisme. 
 
     On met en place un système d’open bar
Il faut veiller    ce que nos compagnons ne se déshydratent pas. On installe donc
plusieurs écuelles remplies d’eau à température ambiante et on les place dans différents lieux
de la maison. 
 
 (www.maxisciences.com)
2. Mettez les verbes à la forme qui convient. La réponse 0 vous servira d’exemple.


Une « bouteille à la mer » de 132 ans (retrouver)   ... avec un message à l’intérieur !  
 
     Parfois, il faut attendre plus de 100 ans avant qu’un message ne soit
lu. Ainsi cette bouteille jetée à l’eau il y a près de 132 ans, découverte
par une promeneuse, Toya D., sur une plage australienne, près de
Wedge Island. Toya l’a ramassée, (penser)   que la bouteille (faire)   un bel élément décoratif sur une étagère ... avant de
trouver un message caché à l’intérieur, datant du 12 juin 1886 ! Ce qui
en fait le plus vieux message de ce type jamais retrouvé. 
 
     L’Australienne a déclaré que c’était la petite amie de son fils qui (trouver)    le message (essayer)   de vider le sable de la
bouteille. La note était mouillée, enroulée de façon serrée et entourée
du fil. 
 
    Toya (se lancer)    alors dans une recherche approfondie sur
Internet et elle (découvrir)    le projet de l’Observatoire naval
allemand. Ce projet réalisé entre 1864 et 1933 consistait à lancer à la
mer, depuis des navires, des milliers de bouteilles (contenir)     des messages standard que le capitaine du bateau devait compléter
avant de les jeter à la mer. 
 
     De façon incroyable, des recherches dans les archives en Allemagne (permettre)   de retrouver le journal météorologique du bateau
allemand Paula daté du 12 juin 1886 qui indiquait que, la veille, une
bouteille (jeter)   la mer. 
 
     Sur les milliers de bouteilles jetées à la mer par les navires allemands
en 69 ans, seuls 662 messages (revenir)    à Hambourg. Celui de
Wedge Island est le 663e

 
 
 (www.sciencesetavenir.fr)
3. Trouvez le mot appartenant à la même famille que le mot donné entre parenthèses. La réponse 0 vous servira d’exemple. Attention à la correction grammaticale (accord, genre etc.) 


Faire le ménage ? Aussi mauvais pour la santé que de fumer
20 cigarettes par jour
 
 
     Les produits d’entretien nuisent à la fonction (respirer)   .
Selon les (chercher)   , l’utilisation de certains produits (ménage)    est très nocive pour les poumons et leur
utilisation (règle)    équivaut à fumer 20 cigarettes par jour
sur une période de dix à vingt ans. Cecile Svanes, professeure à
l’université de Bergen, explique : 
 
    « Nous craignons que de tels produits (chimie)    puissent
accélérer le taux de déclin de la fonction pulmonaire qui survient
avec l’âge. »
 
 Les femmes les plus touchées 
 
    D’après les chercheurs, le risque accru d’asthme et de symptômes
respiratoires chez les nettoyeurs (profession)    et chez les
personnes nettoyant à la maison est raisonnablement bien
documenté. 
 
    Ces produits accéléreraient le déclin de la fonction respiratoire et
cela toucherait surtout les femmes.
 
 Et les hommes ? Aucune différence n’a été constatée entre ceux
qui faisaient le ménage et les autres. Il y a plusieurs explications : 
 
 • Dans l’étude, le groupe des techniciens du nettoyage
comptaient 57 hommes seulement contre 293 femmes, un
nombre (suffire)   pour en tirer des conclusions. 
 • Les hommes étaient également moins (nombre)   que les femmes à déclarer faire le ménage à la maison. 
 
 (www.nouvelobs.com/sante)
4. Mettez dans les phrases le pronom qui convient. La réponse 0 vous servira d’exemple. 


Voici T-Rex comme tu ne    as jamais vu !
 
    
Les dinosaures ne sont pas visibles qu’au cinéma ou à la télé. Tu peux
aussi    voir des vrais en chair et surtout en os dans une
exposition : Un T-Rex à Paris ! 
 
    Souviens-   : notre magazine   a parlé dans son
numéro précédent.
 
    Star des dinosaures, T-Rex fait partie des animaux les plus
impressionnants qui aient existé sur la Terre. Le Muséum de Paris a
fait venir un squelette de T-Rex découvert aux États-Unis. Ce dino
mesure 12,5 m de long et 4 m de haut. Son petit nom : « Trix » : les
chercheurs néerlandais qui   ont déterré    ont donné
le nom d’une reine hollandaise, Beatrix. Voici quelques informations
étonnantes au sujet de cette grosse bestiole… D’après toi, où trouvaiton des T-Rex sur Terre ? Partout ? Pas du tout. En Europe, par
exemple, il n’y en avait pas. Les seuls fossiles qui ont été retrouvés
sont situés en Asie et surtout en Amérique du Nord. Il    existe à peine une dizaine dans le monde, et Trix est l’un des plus
complets d’entre   . Les trois quarts de ses os sont des vrais.
Les autres os ont été fabriqués artificiellement pour compléter le
squelette de l’animal. 
 
 (www.1jour1actu.com)
1. Vous allez entendre Manu, un youtubeur français vivant à Montréal depuis plusieurs années. Il parle des choses à éviter si l’on veut vivre au Québec. Avant les écoutes, lisez le résumé. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois. Complétez le résumé. Écrivez à chaque fois un seul mot. La réponse 0 vous servira d’exemple.
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_emelt/e_francia_19okt_fl.mp3
 2:55


Si l’on veut vivre au Québec et s’intégrer le plus vite possible, il y a certaines choses à savoir.
Il faut éviter de faire des remarques sur leur    : c’est le nôtre que les
Québécois trouvent bizarre.
La poutine, c’est leur   , on ne doit jamais dire que ce n’est pas bon.
Il est étrange que les Québécois rajoutent toujours un   quand ils te
posent une question.
Ils adorent le    et même, ils portent souvent le maillot de l’équipe du
Québec.
Il est presque obligatoire de laisser du    partout, sinon, on est très mal
vus au Québec.
On doit éviter d’utiliser des   , bien qu’ils en utilisent beaucoup.
Puis, on ne doit jamais faire de   parce qu’on pourrait risquer un
« rentre dans ton pays ».
Et finalement, on ne doit jamais    Québécois et Canadien : pour eux, ce n’est
pas la même chose.
2. Vous allez entendre un reportage avec Léa. Avant les écoutes, lisez les questions. Ensuite, vous entendrez le reportage deux fois. Répondez aux questions. La réponse 0 vous servira d’exemple.
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_emelt/e_francia_19okt_fl.mp3
 13:15


0 Qu’est-ce que le VIE ?   
8 Quelle est la durée totale de la mission de Léa ?   
9 Pourquoi Léa pense-t-elle que le Volontariat International est un plus ? Donnez 2
raisons. Parce qu’elle   , Parce qu'elle peut avoir    
10 Quelle était l’opinion de ses amis sur la ville où elle allait travailler ? C’est   , perdue, ennuyeuse 
11 Pourquoi habiter à Bridgewater aurait été compliqué pour Léa ?   
12 Quel est le désavantage d’habiter à New York pour Léa ?   
13 Comment trouve-t-elle la vie à New York ?   
14 Quelle était la plus grande différence qu’elle a constatée dans sa vie professionnelle ?   
15 Que souhaiterait faire Léa à la fin de sa mission ?   
3. Le psycho-thérapeute Benjamin Lubszynski parle des phobies. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois.
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_emelt/e_francia_19okt_fl.mp3
 23:15
0 En France, une personne sur cinq souffre d’une phobie


Igaz
Hamis
3. Le psycho-thérapeute Benjamin Lubszynski parle des phobies. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois.
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_emelt/e_francia_19okt_fl.mp3
 23:15
16 Une phobie apparaît presque toujours à l’âge adulte


Hamis
Igaz
3. Le psycho-thérapeute Benjamin Lubszynski parle des phobies. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois.
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_emelt/e_francia_19okt_fl.mp3
 23:15
17 L’apparition d’une phobie est liée à un traumatisme vécu pendant notre enfance


Hamis
Igaz
3. Le psycho-thérapeute Benjamin Lubszynski parle des phobies. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois.
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_emelt/e_francia_19okt_fl.mp3
 23:15
18 Quand on est fragilisé, on développe plus facilement des phobies


Igaz
Hamis
3. Le psycho-thérapeute Benjamin Lubszynski parle des phobies. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois.
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_emelt/e_francia_19okt_fl.mp3
 23:15
19 Une phobie peut provoquer des sensations physiques


Igaz
Hamis
3. Le psycho-thérapeute Benjamin Lubszynski parle des phobies. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois.
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_emelt/e_francia_19okt_fl.mp3
 23:15
20 Plus on lutte contre la peur, plus le stress augmente


Hamis
Igaz
3. Le psycho-thérapeute Benjamin Lubszynski parle des phobies. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois.
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_emelt/e_francia_19okt_fl.mp3
 23:15
21 Pour vaincre une phobie, le psycho-thérapeute conseille d’arrêter l’activité qui la cause


Hamis
Igaz
3. Le psycho-thérapeute Benjamin Lubszynski parle des phobies. Avant les écoutes, lisez les affirmations. Ensuite, vous entendrez le texte deux fois.
 https://dload-oktatas.educatio.hu/erettsegi/feladatok_2019osz_emelt/e_francia_19okt_fl.mp3
 23:15
22 Le psycho-thérapeute conseille de commencer une thérapie quand les médicaments ne sont plus efficaces


Hamis
Igaz
A foglalkozás befejeződött.

0